Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans des précédents articles, j’avais évoqué le « bashing », le « hipster », le « greenwashing », etc. Voici un nouvel article sur deux termes anglo-saxons : whoopie et Mooc. Vous pourriez tout à fait déguster un whoopie pendant que vous regardez le catalogue des Mooc disponibles.

Le whoopie est un petit gâteau en passe de supplanter le cupcake ou le macaron http://q1065.fm/files/2013/06/3988144366_1d9d21c795_o.jpgdans le cœur des grands gourmands. Le whoopie de base est un petit gâteau en forme de sandwich rond, composé de deux disques en chocolat enserrant une crème à base de beurre ou de guimauve ou marshmallow parfumée et colorée. Le whoopie a depuis évolué en texture, goût et couleurs.

Les premiers whoopies auraient été créées dans les années 1920-1930 dans l’est des Etats-Unis par les Amish (populations rurales vivant à l’écart du monde moderne et appliquant des règles de vie issues d’un courant protestant). Les whoopies étaient appelés à l’origine « hucklebucks ». Sorte de petites tourtes à la crème, elles étaient appréciées par les hommes amish qui allaient cultiver leurs champs, à tel point que, selon la légende, ils s’écriaient « Whoopie ! » en découvrant ces petits gâteaux dans leurs paniers. Plusieurs états des Etats-Unis, le Maine, la Pennsylvanie et le New Hampshire se sont disputés le droit de considérer le whoopie comme leur gâteau emblématique.

Le mot « Mooc » est un acronyme américain signifiant « Massive Open Online Courses ». Les Mooc sont des cours mis en ligne par des instituts et universités dans le monde. Les tous premiers Mooc ont été mis en ligne en 2008. En 2012, l’université américaine Harvard et le MIT, le Massachussetts Institute of Technology, ont suivi le mouvement. Depuis, plus de 500 cours ont été mis en ligne dans le cadre des Mooc. En 2012, 31 % des étudiants américains suivaient des Mooc contre 9 % en 2002.

http://hnn.us/sites/default/files/moocs.jpgLes principes des Mooc sont la gratuité de l’inscription à tous les cours en ligne proposés dans le catalogue et la gratuité de la rediffusion et retransmission des cours. Par exemple, vous allez sur le site du MIT, de Princeton ou encore de Polytechnique en France qui vient de proposer des Mooc, vous vous inscrivez gratuitement et pouvez suivre tous les cours online que vous voulez. Vous pouvez ensuite les redistribuer à qui vous le souhaitez, toujours gratuitement. Les Mooc sont financés par les universités, des entreprises, des financiers (capital risk) et des fondations.

Les Mooc ou Massive Open Online Courses sont les avatars à la fois de l’Education populaire accessible à tous et de l’enseignement à distance. De nombreux aspects restent à encadrer, les éventuels diplômes, les frais annexes possibles, la qualité de l’enseignement, la technique afin de permettre une bande passante suffisante, etc. Malgré des zones encore à éclaircir, les Mooc devraient drainer entre 1 et 2 milliards d’étudiants dans le monde, en particulier dans les pays pauvres ou émergents où l’accès à l’université est réduit et où les coûts sont élevés. Pour découvrir des Mooc européens, cliquer ici.

Marie-Laure Tena – 13 juillet 2013

Sources : affordance.info – paristechview.com – whatscookingamerica.net – Twitter abonnée Hedonie

Tag(s) : #bashing, #greenwashing, #hipster, #whoopie, #moocs, #massive open online courses, #MLTE, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :