Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les dernières nouvelles de Syrie indiquent que soit l’armée régulière syrienne soit l’armée des rebelles soit les deux ont utilisé des armes chimiques dont le gaz sarin pour tuer l’ennemi.

Le gaz sarin s’est fait connaître du grand public en 1995 lorsque la secte japonaise Aum a commis des attentats au gaz sarin dans cinq rames du métro de Tokyo, provoquant la mort de treize personnes parmi plus de 5 000 blessés.

Le gaz sarin a été découvert en 1938 par des chercheurs allemands qui travaillaient sur les pesticides. Le gaz sarin, largement plus toxique que le cyanure, http://s.tf1.fr/mmdia/i/69/6/l-effet-du-gaz-sarin-sur-le-corps-humain-10910696fucsw.jpg?v=1est un neurotoxique, incolore et inodore, pouvant être diffusé dans l’environnement. On peut être contaminé par le gaz sarin par les voies respiratoires, par le contact direct sur la peau ou par ingestion. Le gaz sarin provoque une surexcitation des muscles, des céphalées, des diarrhées, une paralysie, une perte de conscience allant jusqu’à la mort.

L'emploi du gaz sarin, considéré comme une arme de destruction massive, a été interdit en 1991 par l’ONU.  La Convention de Paris a été signée en 1995 par de nombreux pays favorables à l’interdiction de la production et de l’emploi d’armes chimiques dont le gaz sarin. La Syrie, Israël, la Corée du Nord, le Soudan, l’Egypte  et trois autres pays ont refusé de signer cette convention internationale.

Certains estiment que la Syrie a également produit un dérivé du gaz sarin, le gaz VX, bien plus dangereux encore.

Marie-Laure Tena – 7 mai 2013

Sources : France24.com – LeFigaro.fr – Sciences et Avenir

Tag(s) : #Gaz sarin, #sarin, #MLTE, #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :