Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui ne connaît pas le délicieux prénom Fanny ? Il évoque la Provence et Marcel Pagnol. Le prénom Fanny a deux origines connues. L’origine latine « francus » pour désigner http://www.stephanenormandin.com/images/fanny.jpgun homme libre aurait ensuite donné les prénoms « Françoise » et « Frances » dont Fanny serait un diminutif. L’origine grecque « Stephanos » aurait donné « Stéphanie » en français et Fanny là aussi comme diminutif.

Fanny est un prénom fréquemment utilisé en Provence et a fait partie des prénoms féminins courants à partir de la fin des années 80. Les comédiennes Fanny Ardant, Fanny Cottençon ont peut-être contribué à la popularité du prénom Fanny. Bien sûr, à l’origine, la Fanny la plus célèbre reste celle de Marcel Pagnol, auteur et réalisateur.

Fanny est un prénom qui fait également d’une expression populaire et liée au monde de la pétanque : faire Fanny ou embrasser Fanny. Faire Fanny ou embrasser Fanny, c’est terminer une partie de pétanque avec un score nul et subir une défaite complète. Par extention, on utilise cette expression dans d’autres jeux lorsqu’une équipe ou un joueur termine une partie sans avoir marqué un seul point.

Deux écoles s’affrontent pour déterminer l’origine de l’expression « faire Fanny » ou « embrasser Fanny ». Une serveuse appelée Fanny aurait réellement existé en http://www.museedelaboule.com/gravures/fanny13.jpgSavoie. L’histoire remonte après la Première guerre mondiale. A chaque fin de partie, les perdants venaient embrasser Fanny sur la joue. Un  jour, le Maire du village perd une partie et demande à embrasser Fanny. Celle-ci, pour des raisons obscures, peut-être par vengeance, lui donna ses fesses à embrasser ! L’autre origine de l’expression « embrasser Fanny » viendrait de Lyon. Une jeune fille passait son temps à assister aux parties de pétanque. Pour consoler les perdants, l’histoire dit que cette Fanny leur donnait à voir son postérieur, dans un coin retiré du parc. On dit encore que Fanny eut un destin assez tragique. Les joueurs gardèrent son nom pour la postérité.

A partir de la généralisation de l’expression « faire Fanny » ou « embrasser Fanny », des commerçants se mirent à vendre des Fanny en bois ou en métal, c’est-à-dire une paire de fesses féminines et rebondies que le perdant doit embrasser, à genoux sur une carpette. Au fil des années, l’expression est restée mais le rituel est tombé.

Marie-Laure Tena – 19 mai 2013

Sources : Le Musée de la boule – Journaldesfemmes .com

Tag(s) : #Fanny, #Faire Fanny, #Embrasser Fanny, #MLTE, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :