Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

livre-mme-ramotswe-copie-1.jpgMadame Ramotswe ou « Mma Precious Ramotswe » vient d’hériter de son père et profite de cette occasion pour ouvrir dans la capitale botswanaise, Gaborone, la toute première agence de femmes détectives du Botswana. Amoureuse de son pays, décidée à apporter sa joie de vivre, malgré des déboires familiaux, au développement du Botswana, soucieuse d’aider ses compatriotes à régler leurs problèmes, la perte d’une vache, l’infidélité d’un fringuant mari, l’enlèvement d’un enfant à des fins de magie noire, etc., Mme Ramotswe applique ce que son père lui a appris enfant, dans les villages, en ville, mais aussi dans les somptueux territoires peuplés de suricates, d’hippopotames et de lions : l’écoute, l’observation, l’intuition, le sens de la justice. alex mccall smithTirée des romans créés par Alexander Mc Call Smith, Britannique né en 1948 au Zimbabwe et ayant vécu au Botswana, une série télévisée a vu le jour et le pilote de la série a été diffusé aujourd’hui, 5 août, sur Arte. C’est la chanteuse et actrice américaine Jill Scott, à la voix splendide, qui prête ses formes plantureuses et sensuelles à la coquine et déterminée première détective du Botswana. La série a été tournée sur place grâce au soutien des pouvoirs publics botswanais et avec un casting local de qualité. Le réalisateur en est Anthony Minghella, le réalisateur  de "Truly, Madly, Deeply", du "Patient anglais" et de "Retour à Cold Mountain".

botswana.jpgLe Botswana est un pays africain, une république limitrophe de l’Afrique du Sud et du Zimbabwe, ex-Zaïre. Le Botswana a été une ancienne colonie britannique, ce qui explique sans doute pourquoi la langue officielle est l’anglais même si la majorité des Botswanais parlent un dérivé du bantou. La population du Botswana s’élève à un peu moins de deux millions d’habitants. Contrairement à la fiction, il semble que la criminalité soit en augmentation dans le pays.

jill-scott.jpgDans le pilote de cette série, on découvre les premiers pas de Precious Ramotswe dans le métier de détective, ses difficultés, ses erreurs, et l’incroyable galerie de clients ou de personnages oscillant entre le ridicule, le pathétique ou le tragique. Des seconds rôles entourent l’apprentie détective : un coiffeur aimable, un garagiste amoureux, une secrétaire rigide mais efficace. Grâce à cette série, on aperçoit une Afrique rayonnante de couleurs malgré les problèmes effleurés, car après tout les histoires de Mma Ramotswe sont avant tout écrites pour divertir, une Afrique inscrite dans le XXIème siècle, pleine d’humour mais aussi de menaces, un Botswana partagé entre des personnes volontaires et d’autres qui tentent d’abuser des plus faibles.

Si vous avez envie de passer un agréable moment avec une femme énergique, plantureuse mais humaine, déterminée à résoudre différents mystères dans une Afrique à découvrir, si vous avez envie de sourire, peut-être de rire en partageant un moment les aventures de Mma Ramotswe, féministe dans un pays qui a encore beaucoup à faire dans ce domaine (un des escrocs qu’elle démasque lui conseille d’aller plutôt se trouver un mari...quoiqu’en France ce type de réflexion pouvait encore s’entendre il y a quelques années), alors rendez-vous jeudi 11 août à 20h45 sur Arte (chaîne 7) !

Marie-Laure Tena – 5 août 2011

Sources : Arte – Afrik.com – Fnac

Tag(s) : #lecture publique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :