Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

D’après ce que j’ai compris, le jeune homme, qui est fortement suspecté d'avoir tué des militaires français et des enfants dans un collège juif, à Montauban et à Toulouse, se réclamerait d’Al Qaïda et du salafisme. Je vous propose de survoler ce que représente le salafisme.

mode-salafiste.jpgLe salafisme est un mouvement radical et conservateur musulman. Le mot « salafisme » vient de l’arabe « salaf » signifiant « les prédécesseurs », c’est-à-dire ceux-là même qui furent les tous premiers compagnons du Prophète Mahomet. Le salafisme prône ainsi le retour aux sources de l’Islam, d’un Islam pur sans influence occidentale telle que la laïcité, la démocratie, la mixité, et, semble-t-il, la liberté de conscience, en particulier la liberté religieuse. Le courant salafiste s’est particulièrement développé et a été théorisé à partir du VIIIème siècle par l’Imam Ahmed ibn Hanbal et fut ensuite relayée au XIIIème et au XVIII siècles par deux autres religieux : l'imam ibn Taymiya et Mohamed ibn Abdelwahab.

salafistes.jpgLe salafisme a connu d’autres évolutions qui lui ont permis de devenir un courant missionnaire, autrement dit un courant favorisant le prosélytisme, la recherche de disciples et de pratiquants. En Egypte, dès 1928, les Frères Musulmans sont influencés par les idées salafistes et revendiquent un état théocratique, fondé sur la religion. Les salafistes, comme les Frères Musulmans, ont politisé leurs discours et se positionnent depuis le XXème siècle comme une alternative politique et socio-économique au modèle de la démocratie occidentale.

Au cours des années 1980, le salafisme intègre une nouvelle posture : le jihad (djihad), la guerre sainte. Tous les courants du salafisme ne prônent pas la violence et le Jihad mais leurs positions radicales sur la laïcité et la démocratie ne favorisent une intégration sereine dans une société occidentale.

UOIF.jpgLes mouvements salafistes sont financés par des Etats comme l’Arabie Saoudite ou de riches particuliers et peuvent ainsi créer de nouvelles mosquées, former des religieux, des citoyens musulmans et pratiquer une certaine aide sociale dans certains quartiers ou certaines régions du monde. Leur objectif est, entre autres, de réislamiser l’Islam et, pourquoi pas, de favoriser l’émergence d’un vote musulman. Les salafistes et leurs sympathisants sont militants et actifs, très au fait des technologies actuelles.

En France, le salafisme est représenté par l’UOIF, l’Union des Organisations Islamiques de France. L’UOIF représente un tiers des musulmans pratiquants au CFCM, le Conseil Français du Culte Musulman.

 

Marie-Laure Tena – 21 mars 2012

 

Sources : Le Monde diplomatique 2008 – Dominique Thomas 2008 - mode salafiste : LeFigaro.fr

 

Tag(s) : #salafisme, #salafistes, #alqaida, #al qaida

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :