Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

choura.jpgRégulièrement, dans la campagne afghane, des chouras sont organisées afin de permettre aux chefs locaux et aux notables des villages de se rencontrer et d’évoquer les sujets communs, les négociations, de partager des nouvelles, de prendre des décisions. Plus généralement, une choura,  dans le monde arabe, est une assemblée réunissant tous les responsables d’un niveau politique ou géographique donné et qui permettent parfois, selon les pays et selon les niveaux, aux citoyens de s’exprimer. Une choura est un conseil, une assemblée, une sorte de conseil d’administration, ou encore d'assemblée parlementaire nationale. On parle aussi de « majlis ».

Dans différents reportages et documentaires sur l’Afghanistan et cette soi-disant guerre qui n’en serait pas, les chefs des unités militaires américaines ou françaises assistent parfois à ces chouras afin d’exprimer des demandes, de faire des recommandations, d’écouter les responsables locaux afghans et, si possible, d’établir un dialogue.

En Afghanistan, des militaires français sont blessés, plus de 500 en quelques années, et des militaires français, au nombre de 69, ont été tués depuis le début de l’intervention française. Les média ont pour consigne de minimiser l’information ou de l’occulter. En effet, si l’intervention en Libye a largement été retransmise, qu’en est-il des missions des Français en Afghanistan ? Il faut aller sur les chaînes telles que LCP ou France24, à des créneaux horaires en journée ou en soirée, pour trouver des documentaires ou des reportages sur les militaires en mission en Afghanistan.

joybar-kapisa.jpgAujourd’hui, dans la vallée de la Kapisa dont j’ai parlé dans un précédent article, 5 militaires français et des civils afghans ont été tués en se rendant ou en revenant d’une choura. 3 ou 4 autres militaires français ont été blessés. Certes, le Président Sarkozy a dit que les troupes françaises se retireraient de l’Afghanistan d’ici 2014. En attendant, des militaires, des soldats meurent (un de mes parents) ou sont blessés (jambe atteinte, frôlant de peu l’amputation (témoignage d’un proche), tétraplégie, syndromes post-traumatiques sévères plusieurs semaines ou mois après les missions, etc.). Un centre d’aide aux blessés rattaché à l’Armée tente d’accompagner le retour des blessés et d’aider les familles des militaires décédés à faire leur deuil. Malheureusement, les équipes de ce centre sont étiques (pauvres, rachitiques) et les responsables militaires de ce centre d’aide recherchent des mécènes pour financer la poursuite de leurs actions.

kapisa-aide.jpgDemain, c’est le 14 juillet, fête nationale française célébrant la Révolution de 1789, l’avènement de la démocratie, les principes de liberté, égalité, fraternité. J’aimerais que l’on ait demain, une pensée fraternelle pour tous ceux qui se battent en Afghanistan aux noms de belles valeurs (après, on peut toujours contester les méthodes et les moyens), une pensée aussi pour les familles des soldats blessés ou tués aux combats, à tous ceux qui sont allés au-delà de leurs devoirs pour porter secours à leur prochain, qu’il soit afghan ou militaire de l’Otan.

Marie-Laure Tena – 13 juillet 2011
Sources : bladi.net – LCP.fr – France24 – LeMonde.fr – carte Google.fr - Ambassade de France à Kaboul - war-evolution.com
* "qu'allait-il faire dans cette galère ?" Les Fourberies de Scapin - Molière
 
Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :