Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article paru sur le site de Maxisciences fait état de recherches menées par des chercheurs de l'Inserm sur le fonctionnement du cerveau humain lors de l'apprentissage de la lecture.

 

L'écriture et la lecture étant des activités encore assez récentes (5 000 ans environ), elles n'ont pas modifié la structure du cerveau afin que celui-ci puisse développer ou consacrer une zone spécifique à leur apprentissage. Ainsi, lors de l'apprentissage de la lecture, par des enfants ou par des adultes, les chercheurs ont constaté, non seulement que les changements provoqués dans le cerveau étaient similaires quel que soit l'âge d'apprentissage, mais aussi que ce sont les zones visuelles et les zones utilisées pour le langage parlé qui étaient mobilisées, détournées pourrait-on dire, afin d'accomplir cet apprentissage encore nouveau sur le plan physiologique et cérébral pour la race humaine. Etonnant, non ?

 

Lire reste un effort pour le cerveau mais il a su s'adapter en déroutant certains de ses systèmes pour effectuer l'apprentissage nécessaire. Si le goût et la nécessité de lire perdurent dans le temps, le cerveau humain en viendra-t-il à créer une zone spécifique à la lecture ? L'article ne le dit pas.

 

Mais n'en profitons pas pour nous dire que, puisque le cerveau n'est pas outillé pour la lecture, il n'y a plus qu'à s'en passer (de la lecture, pas du cerveau), …

 

Marie-Laure Tena - 15 novembre 2010

 

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :