Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un homme, appartenant à une mouvance néo-nazie, a pénétré dans un temple sikh, aux Etats-Unis, dans l’état du Wisconsin, et a tué et blessé plusieurs personnes présentes. L’homme se réclame apparemment de la suprématie, la supériorité, de la race blanche...

guru-nanak.jpgMais qui sont les Sikhs auxquels il s’est attaqué ?

Les Sikhs sont les membres d’une religion assez récente, créée au XVème siècle par un gourou (guru) nommé Guru Nanak, né au Lahore dans le futur Pakistan. Un gourou est un guide ou un maître spirituel. Le Guru Nanak voulut se défaire des rituels vides de sens, des superstitions, de l’adoration d’idoles et des incantations sans effets des religions qu'il côtoyait comme l'hindouisme et l'islam. Guru Nanak cherchait à revenir à la source, à vivre une foi vivante, faite de compassion et d’amour et enracinée dans la vie quotidienne. Pour Guru Nanak qui avait parcouru l'Inde pour observer les différentes religions, l'hindouisme et l'islam n'existaient pas. Les adeptes de sa religion sont tout simplement des "sikhs", c'est-à-dire des disciples. De plus, contrairement à l'hindouisme et au système de castes, la religion sikhe prône l'égalité des êtres devant Dieu.

guru-gobind-singh.jpgIl y eut dix gourous entre 1469 et 1708, et le dernier d’entre eux, Guru Gobind Singh déclara que les Sikhs n’avaient plus besoin de gourous ni de hiérarchie ecclésiastique. Il déclara, au contraire, que les Sikhs, une fois passés les étapes et les rites initiatiques du Khalsa (signifiant « pur » en panjabi), pouvaient eux-mêmes enseigner, lire en public dans les temples les paroles édifiantes et saintes des précédents gourous. Le Khalsa fut sikhs-repartition.jpgcréé par le dernier gourou, Guru Gobind Singh. Le Khalsa est la communauté des Sikhs baptisés, passés par l'Amrit. Mais, initialement, c'était l'assemblée des guerriers légitimes dans leur lutte contre les injustices.

Il y a actuellement près de 25 millions de Sikhs dans le monde. Les Sikhs représentent environ 1.8 % de la population de l’Inde. Les croyances des Sikhs, leur profession de foi, reposent sur un Dieu unique, le Créateur, le Dieu de grâce qui aurait créé l’homme afin de le faire participer à la création. C’est le Dieu de tous et de tous les peuples. La religion sikhe est donc une religion monothéiste. La religion sikhe affirme également que l’âme poursuite de nombreux cycles avant de s’incarner dans un corps humain. Les interdits consistent à ne pas se couper les poils du corps (poils, barbe, cheveux), à ne pas consommer de la viande, à ne pas commettre l’adultère ni le viol et à ne pas fumer. Un Sikh ne peut pas se déplacer dans l’espace public dans avoir recouvert ses cheveux par un turban. D’autres interdits, mineurs, existent. Le Sikh est invité à donner environ 10 % de ses revenus à la communauté sikhe. Ces 10 % correspondent à la dîme pratiquée par les églises chrétiennes.

Pour qu’une personne devienne un membre à part entière de la communauté sikh, il faut qu’elle affirme sa croyance en un seul Dieu, qu’elle reçoive le baptême sikh appelé « Amrit », qu’elle puisse lire et comprendre les livres sacrés des sikhs (le Gurmukhi), qu’elle assiste aux assemblées des fidèles, qu’elle pratique la charité et l’entraide, qu’elle évite les cinq émotions néfastes que sont, entre autres, la colère, l’avarice, l’envie, la vanité, etc.

indira-gandhi.jpgLes Sikhs connurent une histoire mouvementée et parfois violente, puisqu’au XVIIIème siècle, ils furent persécutés par les Mongols comme par les Afghans. Ils créèrent leur propre territoire, leur propre royaume, à la fin du XVIIIème siècle mais celui-ci fut annexé par les Britanniques en 1849. Pendant la période où l’Inde acquit son indépendance, les Sikhs furent encore persécutés. On notera toutefois que ce sont des Sikhs qui attentèrent à la vie de la première femme Premier Ministre en Inde, Indira Gandhi, en 1984, et de son fils, Rajiv Gandhi, lorsque celui-ci fut à son tour nommé Premier Ministre, en 1991. Ces assassinats furent perpétrés en réponse au massacre du temple sikh, le Temple d’Or, par l’armée, sur ordre d’Indira Gandhi. Cette réaction violente à la politique répressive d’Indira Gandhi renvoie à un des préceptes de la religion sikhe : "Lorsque tous les autres recours ont été épuisés, alors il est parfaitement juste de tirer l'épée". Guru Gobind Singh

 

Marie-Laure Tena – 7 août 2012

Sources : sikh.nl - mythologica.fr/religions/- sikhs.org

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :