Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

roms-mendicite.jpgLes Roms représentent un enjeu politique, une réalité socio-économique et humanitaire. Beaucoup sont désolés de voir des camps de Roms, des familles et des enfants être expulsés, mais beaucoup aussi, et on le comprend, n’aimeraient pas voir arriver des groupes de Roms non loin de chez eux. On voit des Roms mendier en réclamant une pièce pour manger, pour lire l’avenir, pour nourrir les enfants, on voit des Roms, des jeunes femmes mais aussi des vieilles se prostituer. L’image est celle d’un peuple pauvre, errant et souvent à la limite de la légalité. En France, un collectif défend les droits des Roms : Romeurope.

Il faut distinguer les Roms des Gitans, Manouches, Tsiganes et Gens du voyage. En France, la catégorie gitans.jpg« Gens du voyage » a été créée en 1969, fondée sur un mode de vie mobile et non sur une ethnie particulière. En France, les Gens du voyage, dénomination existant également en Belgique, ont la nationalité française et des titres de circulation. Tous les Gens du voyage sont rattachés à un point de rattachement administratif. Un tiers d'entre eux sont sédentaires. Les autres circulent à l'occasion de fêtes religieuses, de foires ou de caravanes commerciales. Les Gens du voyage regroupent environ 400 à 500 000 personnes en France. Les Gitans désignent habituellement les populations mobiles d’Andalousie ou du sud de la France, descendants de population arrivées de « la petite Egypte », à savoir la Grèce dans l’Empire byzantin. Les Manouches ou Sintis sont plutôt des populations issues de pays germanophones, on parle aussi de Bohémiens.

roms-migration.jpgD’autres pays utilisent le mot « Rom » comme mot générique pour désigner toute population nomade et/ou mobile. Mais pourtant, tous ne sont pas Roms. Les Roms sont des populations venant essentiellement de Bulgarie ou de Roumanie. Le mot « rom » vient de la langue indi et signifie « homme ». On pense que les Roms seraient issus de l’Inde, du Rajasthan, et auraient essaimé à travers l’Europe à partir de l’an 1000. Les Roms ont particulièrement été l’objet d’ostracisme et de rejet au fil des siècles. Mais c’est pendant les années 1920-1940 en Allemagne mais aussi en Europe de l’Est (Croatie, Roumanie,...) que des massacres organisés et collectifs des Roms furent effectués. Les chiffres évoqueraient 500 000 Roms tués dans le cadre de politiques d’extermination raciale de l’époque.

Aujourd’hui, les Roms sont près de 10 millions dans toute l’Europe. La communauté Rom la plus importante d’Europe se trouve en Roumanie et compte environ 2 millions de personnes. Depuis 2007, l’ouverture des frontières a permis aux Roms de Bulgarie et de Roumanie de circuler plus librement dans les pays rom enfanteuropéens plus riches. En France, le nombre de Roms s’élèverait à environ 15 à 20 000 personnes, et ce depuis une quinzaine d'années, quelle que soit la politique d'immigration en vigueur.

L’Union Européenne, à travers ses instances, promeut la mobilité des Roms et veille à leur sécurité et la disparition de toute discrimination à leur encontre. En octobre 2010, le Conseil de l’Europe a fait une déclaration signée par tous les Etats membres de l’Union Européenne, déclaration dite de Strasbourg sur les Roms, rappelant les droits des Roms à un traitement égalitaire et non discriminant. L’Union Européenne préconise également un accompagnement de «longue haleine » pour favoriser l’insertion des Roms dans les pays européens.

Marie-Laure Tena – 24 août 2012

 

Sources : lmsi.net – Liberation.fr - http://marcelthiriet.blogspot.fr – LeFigaro.fr – Romeurope.org -  Dessin de camp gitan : Jean Le Du - Schema de migration des Roms : Tsiganes2.blogspot.fr

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :