Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lexique-idees-fausses-religions.jpgLe livre

Le petit lexique des idées fausses sur les religions est paru en 2002 aux Editions Albin Michel et en 2010 aux Editions du Livre de Poche. L’ouvrage, en livre de poche, fait 243 pages. Le petit lexique des idées fausses sur les religions est un essai sur différentes idées véhiculées par nos cultures sur les religions du monde, Islam, Bouddhisme, Christianisme, Tantrisme, etc. Odon Vallet propose 70 thèmes grâce auxquels il expose les idées fausses, les méprises et les idées à moitié vraies que nous avons enregistrées dans nos mémoires.

L’auteur

odon-vallet.jpgOdon Vallet, 65 ans, est professeur d'université, historien et spécialiste des religions et des civilisations. Diplômé de Sciences Po Paris et de l’Ecole Normale d’Administration (ENA), Odon Vallet enseigne avant de voyager à travers l’Orient et l’Extrême-Orient. A son retour, dans les années 70, Odon Vallet obtient un doctorat en droit puis obtient le titre de docteur en sciences des religions en 1994. Odon Vallet est l’auteur de nombreux ouvrages sur la société, la politique, les religions. Odon Vallet a consacré son héritage de près de 100 millions € à la création d’une fondation destinée à aider financièrement les étudiants français et béninois (Etat africain).

Le contenu

Le petit lexique des idées fausses sur les religions s’ouvre sur un court avant-propos rédigé par Odon Vallet expliquant son objectif et le cadre de son essai. 70 thèmes sont abordés en de courtes rubriques. Akhenaton, Bonze, Clergé, Excision, Kama Sutra, Laïcité, Opium, Pape, Paradis, Réincarnation, Sectes, Sexualité, Tolérance, Zarathoustra, Zen,... sont autant de sujets abordés pour lesquels Odon Vallet donne des repères historiques ou religieux et pointe les idées reçues.

Voici quelques éléments résumés de certaines rubriques : Amour : idée : le christianisme est la religion de l’Amour. En réalité, l’amour évoqué dans le Nouveau Testament relève plutôt de la charité et de l’altruisme, autrement dit de la bienveillance, du dévouement et de la générosité. L’amour dont parle l’Apôtre Paul fait référence au mot grec ancien « agapè », c’est-à-dire l’invitation à un repas collectif et charitable, celui-là même que les premiers chrétiens, souvent pauvres, partageaient entre eux. C’était faire bonne chère ensemble et non un plaisir de la chair, de l’égoïsme. Dans la Bible, la chair désigne l’égoïsme et l’égocentrisme. Odon Vallet note que dans l’Ancien Testament, qui fait partie aussi bien de la Bible juive que de la Bible chrétienne, il y a six cents fois l’idée de l’amour physique tandis que dans le Nouveau symboles-religieux.jpgTestament, uniquement chrétien, on évoque soixante fois la bonne chère... Jésus lui-même avait été critiqué pour passer beaucoup de temps à manger...

Dalaï-lama : idée : le Dalaï-lama est le chef spirituel des bouddhistes. Le Dalaï-lama était jusqu’en 1959 le leader politique du Tibet et le leader religieux du bouddhisme tibétain. Le Dalaï-lama est aujourd’hui le représentant le plus médiatique du bouddhisme tibétain. Odon Vallet rappelle que le Dalaï-lama est une incarnation d’un bodhisattva de la miséricorde mais qu’il n’est pas le chef spirituel de tous les bouddhistes puisqu’en effet le bouddhisme s’est développé autour de nombreux courants. Le courant représenté par le Dalaï-lama ne concerne que 2 % des bouddhistes dans le monde. Le bouddhisme n’est pas favorable à une personnification du pouvoir spirituel. Le cas spécifique du Dalaï-lama est dû à l’invasion du Tibet par la Chine et à l’esprit de résistance qu’il incarne.

Non-violence : idée : l’Inde est la patrie de la non-violence. La non-violence, ahimsa, est en réalité la « non-nuisance » ou absence de dommage causé à autrui, en particulier physique. La non-nuisance suppose le refus de s’attaquer à un être vivant,  humain ou animal. Cependant, d’un point de vue historique, l’Inde a été une terre de guerres et d’invasions depuis des millénaires. Odon Vallet note que les guerres entre religions et ethnies en Inde auraient coûté la vie à plus de 100 millions de personnes en mille ans ! L’idée occidentale d’une non-violence en Inde semble avoir été popularisée par Gandhi et sa volonté de résister pacifiquement à l’impérialisme et à l’occupation britanniques. L’auteur précise que l’opposition entre Hindous et Musulmans, en particulier lors du partage des territoires entre l’Inde et ce qui deviendra le Pakistan, fit plusieurs millions de morts.

Le voile : idée : le Coran a obligé les femmes à porter le voile. Le port du voile, comme l’écrit Odon Vallet, n’est pas plus musulman que le béret basque n’est catholique ! La tradition du port du voile remonterait à plusieurs millénaires avant le Prophète Mahomet.

avisMon avis

Le petit lexique des idées fausses sur les religions est un ouvrage indispensable pour celui ou celle qui souhaite consolider sa culture générale et éviter les conclusions hâtives et les raccourcis sur les religions. C’est un lexique, un ouvrage thématique, qui étonne ou rassure parfois. Il est intéressant de se confronter à ce lexique des idées fausses sur les religions et de secouer ses éventuelles certitudes.

Le petit lexique des idées fausses sur les religions  donne à voir plusieurs univers très différents et ouvre la thématique religieuse sur l’histoire, la géographie et les mentalités. Les religions représentent un thème incontournable depuis plusieurs décennies et cela va croissant, semble-t-il. L’ouvrage, facile à lire et riche d’informations, permet de se situer dans un contexte mondial baigné par les références religieuses, qu’on le veuille ou non. Livre de poche, Le petit lexique des idées fausses sur les religions se glisse partout, dans la bibliothèque, sur un bureau, sur une table de nuit, dans la voiture et bien sûr... dans la poche.

Marie-Laure Tena – 22 janvier 2013

Tag(s) : #odon vallet, #lexique idées fausses, #religion, #livre du mois

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :