Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Sud-Soudan deviendra officiellement le 54ème état africain le 9 juillet 2011. En février 2011, sous la pression des Etats-Unis après la guerre civile et les massacres au Darfour (région soudanaise située à la frontière avec le Tchad), le gouvernement soudanais a organisé un référendum d’autodétermination de la population du Sud Soudan. La sécession du sud du Soudan d’avec le nord a été votée à plus de 98 %. La capitale du nouvel état du Sud-Soudan est Juba, comptant 300 000 habitants. Le Sud-Soudan est plutôt afro-chrétien tandis que le Nord est plutôt à majorité arabo-musulmane. Le Sud-Soudan comptera environ 8 millions d'habitants.

soudan-entier.jpgLe Soudan dont la capitale est Khartoum, qui a été le plus grand pays d'Afrique jusqu'au 9 juillet 2011, comptait jusqu’ici une population de plus de 40 millions d’habitants. Sur le plan historique, on peut rappeler que le Soudan a retrouvé son indépendance en 1956, des deux puissances tutélaires : l’Egypte et le Royaume-Uni. (En 1899, l'Egypte et le Royaume-Uni avaient conclu un accord pour dominer le Soudan). Mais différentes guerres civiles et tensions entre le Nord et le Sud ont ensuite déchiré le Soudan pendant près d'un demi-siècle, provoquant plus de 2 millions de morts. C'est aussi sans compter avec la famine dont celle particulièrment importante de 1998. En 2005, un accord de paix est finalement signé entre le Nord et le Sud Soudan, prévoyant une période de paix et de transition de 6 ans. Cette période de transition se termine le 9 juillet 2011. Le gouvernement du Sud-Soudan sera le gouvernement de transition qui a siégé depuis 2005. Le Président du Sud-Soudan est Salva Kiir, ancien militaire et chef de la rébellion pendant la guerre civile (voir photo). salva-kiir.jpg

Le Président du Soudan a reconnu les résultats du référendum validant la partition entre le Nord et le Sud du pays. Notons au passage que la Cour Pénale Internationale (CPI) a lancé en 2009 un mandat d’arrêt contre Omar El Bechir, actuel Président du Soudan pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre au Darfour.

soudanDernièrement, des tensions et des affrontements meurtriers ont eu lieu entre le Nord-Soudan et le Sud-Soudan à propos de la région d’Abyei, riche en pétrole. Or, le Sud-Soudan est la partie pauvre du Soudan, sans infrastructure, même sans eau courante ni électricité dans la capitale. De plus, des ethnies du Sud-Soudan s’affrontent régulièrement et l’unité de ce nouveau pays ne semble pas complètement acquise ni stabilisée. Selon un article de La Croix, 700 000 armes circuleraient dans la région.

Enfin, l’Egypte, pays limitrophe et qui avait négocié un accord sur le partage du Nil, craint que cette partition entre le Nord et le Sud Soudan ne remette en question la délicate gestion de l’eau dans cette région aride du monde.

De nombreux défis attendent le Sud-Soudan, 54ème état africain, 193ème pays dans le monde.

Marie-Laure Tena – 8 juillet 2011

 

Sources : Afrik.com – TV5.org – LaCroix.fr – Geopopulation.com - Euronews

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :