Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

florange.jpgLe projet Ulcos revient fréquemment dans le dossier Florange. Le gouvernement espérait que le projet Ulcos serait développé par ArcelorMittal sur le site de Florange et permettrait ainsi de pérenniser les emplois et de faciliter la reconversion du site de Florange.

Ce matin, la Commission européenne, qui pilote l’appel à projets, a annoncé qu’ArcelorMittal ne faisait plus partie des candidats à l’appel à projets. En effet, en 2009, la Commission européenne avait lancé un appel à projets innovants destiné à réduire l’émission de gaz carbonique dans le processus sidérurgique, c'est-à-dire à réduire la pollution émise lors de la production sidérurgique. L’objectif de cet appel à projets innovants est de réduire de 50 % les émissions de gaz carbonique dans les usines sidérurgiques.

Le projet issu de cet appel est le « projet Ulcos » dont l’acronyme signifie « Ultra Low Carbon dioxide Steelmaking », c’est-à-dire « Sidérurgie à ultra basse émission de dioxyde de carbone". ArcelorMittal, pilote d'un consortium constitué de 48 partenaires publics et privés, venus de 15 pays européens dont la France, avait alors répondu à l’appel à projet et semblait être un candidat des plus sérieux, d’autant que le leader mondial de la sidérurgie est en position dominante. ulcos

Le financement européen s’élèvera à 240 millions € sur un total nécessaire pour la réalisation du projet Ulcos de 600 millions €. Ce sont donc 360 millions € qui seront à la charge des autres partenaires du consortium, industriels, Etats, collectivités territoriales, etc. 

Le projet Ulcos n’est pas le seul projet de ce type dans le monde puisqu’on en recense 75 dont huit seulement seraient opérationnels. La technologie requise pour le projet Ulcos doit porter sur le captage du CO2 lors de la production sidérurgique et ensuite sur son stockage. Le projet Ulcos exige une grande technicité qui semble avoir fait reculer ArcelorMittal.

Le 20 décembre prochain, la Commission européenne rendra sa décision sur le projet qu’elle retient parmi tous ceux qui ont candidaté et qu’elle financera. D’ores et déjà on sait qu’ArcelorMittal ne fera pas partie du projet Ulcos et que par conséquent, le projet Ulcos pour la France est reporté voire annulé. Néanmoins, le groupe indien vient d'annoncer qu'il se positionnera pour le prochain appel à projets dit « Ulcos 2 », planifié pour le second semestre 2013.  

Marie-Laure Tena – 6 décembre 2012 

Sources : Ulcos.org – Lexpress.fr – Boursorama.com – LeMonde.fr 

PS : petit résumé de ce qu'est un appel à projets européen

La Commission européenne définit des problématiques à résoudre, des inégalités entre pays membres de l'UE à combler, des axes pour préparer l'avenir, etc. La Commission européenne lance un appel à projets généralistes ou thématiques, administratifs ou techniques, pour inciter des organisations publiques et/ou privées à proposer leurs solutions.

Des partenaires se réunissent sous la forme d'un consortium, avec à sa tête un leader, qui détermine un planning, un budget et un programme de solutions ou de propositions répondant à la problématique posée par la Commission européenne. Le projet doit être envoyé électroniquement à la Commission sous un format précis et à une date précise. Ensuite, le projet est soumis à évaluation jusqu'à la décision finale de la Commission : quel projet est retenu et sera financé et quel projet est rejeté. Le projet Ulcos rentre dans ce processus.  

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :