Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

aire-influence-aqmi.png

Est-ce une conséquence naturelle ou bien une extension du conflit ? Le Polisario a envoyé 700 hommes combattre aux côtés des djihadistes au nord du Mali. Certains auraient même rejoint le Mujao depuis un an ou deux.

Rappelons que le Mali, pays d’Afrique de l’Ouest, a connu de nombreux séismes politiques et militaires depuis mars 2012 où le Président Amadou Amani Touré dit ATT a été chassé du pouvoir par une junte militaire. Plus récemment, le mouvement touareg indépendantiste ou du moins autonomiste MNLA s’est approprié la vaste zone du nord du Mali, l’Azawad. Ensuite, des troupes terroristes liées plus ou moins à AQMI ou au Mujao ont pris d’assaut le nord et des villes comme Tombouctou, Konna ou Gao.

A ce moment, le Mali a demandé l’aide internationale et en particulier l’aide de la France qui a envoyé 4 000 soldats sur le terrain. De même, une mission internationale pour le soutien au Mali a été organisée, c’est la MISMA. Les soldats français ont bouté les djihadistes de la majorité du nord-Mali avec l’aide parfois du MLNA. La France a bénéficié du soutien logistique et du renseignement de ses alliés occidentaux comme les Etats-Unis ou certains pays membres de l’Union Européenne. Depuis 24h, on entend parler de l’arrivée de 700 drapeau-polisario.pnghommes du Polisario au Mali, venus se battre aux côtés des groupes islamistes.

Le Polisario ou « Front Populaire de Libération de Saguia El-Hamar et du Rio de oro » a été créé en 1973, issu du Front Populaire de libération du Sahara créé en 1967. L’objectif principal du Front Polisario est d’obtenir l’indépendance du Sahara occidental, promise par l’Espagne à l’époque de la décolonisation.  

sahara occidentalIl faut préciser qu’en 1969 le Maroc renonce à ses prétentions sur le territoire mauritanien et permet ainsi la création de l’état de Mauritanie tel que nous le connaissons aujourd’hui. Le Polisario pense alors pouvoir bénéficier du même geste, en vain. Le Polisario entre alors en guerre contre le Maroc et la Mauritanie. Pendant les années 70, le Polisario reçoit le soutien de la Libye et de l’Algérie. En 1976, le Polisario créé la République arabe sahraouie démocratique dont la capitale est El-Ayun ou Laâyoune. Le Polisario revendique le territoire du Sahara occidental qui s’étend sur plus de 200 000km², au sud du Maroc et au nord de la Mauritanie, au nom d’un peuple et d’une culture, le peuple et la culture sahraouis. Les Sahraouis regroupent plusieurs tribus partageant le même mode de vie, les mêmes rites et les mêmes contraintes environnementales. Il est difficile de dénombrer la population sahraouie mais on l’estime à plus de 300 000 personnes.

En 1979, la Mauritanie reconnaît le Front Polisario comme représentant du peuple sahraoui, et en 1991, le Maroc obtient un cessez-le-feu. L’ONU reconnaît la légitimité du Polisario à représenter la République arabe sahraouie démocratique. D’autres pays africains, asiatiques ou sud-américains prennent acte de la légitimité du Front Polisario, avant de lui retirer leur reconnaissance sur le plan international pour des raisons d’alliances politiques. En 2010, le Maroc propose un projet d’autodétermination du Sahara occidental, projet refusé par le Polisario. L’ONU envoie des émissaires spéciaux pour dialoguer avec le Maroc et le Polisario. Pour l’instant, le Maroc s’en tient à son projet de région autonome du Sahara occidental. Le Polisario penche plutôt pour un référendum et pour l’auto-détermination du peuple sahraoui.

Le ralliement du Front Polisario à AQMI ou au Mujao serait le signe d’une radicalisation du mouvement sahraoui et une réponse armée aux conditions de vie du camp de réfugiés de Tindouf, à Laâyoune.

Marie-Laure Tena– 26 mars 2013

Sources : Contacts Twitter – Dépêches AFP – Origines et enjeux d’une guerre du désert de Tony Jones – Jeuneafrique.com – Pays-du-monde.fr – newsring.fr

Tag(s) : #actualités
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :