Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En argot, en langage familier et populaire, un ami, un camarade c’est un poteau, un pote. Le pote est le diminutif de « poteau ». Un poteau, c’est solide, on peut s’appuyer dessus. Un pote, c’est un ami fidèle, c’est plus qu’un simple copain. Mais la langue usuelle, surtout dans les années 70 et 80, a diffusé dans toutes les couches de la population le terme de « pote » pour désigner toutes sortes de relations : copain, ami, camarade, relation, connaissance. Du coup, quand on entend le mot « pote » on ne sait plus très bien s’il s’agit d’un ami fidèle, d’un très proche ou d’une simple relation. A moins que ce ne soit tout simplement un contact Facebook, ces amis en pagaille que l’on a sur ce réseau social. Le mot « pote » est ici employé comme substantif, comme nom.

Mais le mot « pote » désigne également l’état de mains enflées, grosses comme des pattes, ce sont alors des mains potes. Le mot « pote » est ici un adjectif pour décrire de grosses mains maladroites. Le mot « pote », dans ce cas, serait issu de l’ancien provençal « patauda » pour nommer une poignée et/ou du néerlandais « pote » signifiant « main ».

Sans avoir les mains potes, je vais essayer de terminer ce petit article sur les potes et vous invite à les saluer à l’occasion de ma part.

 

Marie-Laure Tena – 28 août 2011

Tag(s) : #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :