Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour,

 

Voici venu le temps des fêtes de fin d'année (version politiquement correcte, à une époque où l'on a peur de choquer et où le laïcisme et la laïcité sont souvent confondus) ou encore le temps de Noël et du Nouvel An. 

Noël, du latin Natalis Dies, autrement dit naissance de Dieu, nativité, est censé célébrer la venue de Jésus, le Christ, l'Oint de Dieu. Que l'on soit croyant ou non, chrétien (catholique, protestant, copte, orthodoxe) ou non, cette fête a souvent été l'occasion d'instaurer des trêves : la trêve des confiseurs qui est en fait la période hivernale de repos, une période pendant laquelle l'Eglise exigeait, dans un lointain passé, que les guerriers cessent tout combat. Mais ce sont aussi les trêves pendant les guerres contemporaines. J'ai gardé un souvenir étonné et presque heureux, lorsque adolescente, j'entendis qu'au Liban, pendant la guerre qui ensanglanta ce pays, une trêve fut décidée par les différents belligérants pendant la période de Noël. Tout le monde sait aujourd'hui que cette date, le mois comme l'année de référence, est erronée mais la coutume, les traditions, la culture l'ont maintenue le 25 décembre de chaque année. 

Noël ! Noël ! C'était aussi le cri d'espoir et de joie que poussait le peuple, au XIIIe ou XIVe siècle. Car Noël, n'est-ce pas avant tout un symbole d'espoir, l'attente d'un miracle, la possibilité de changer le monde ? Personnellement, dans un monde tourmenté par une crise sociale, économique et politique, je ne vais pas bouder un peu d'espoir et de rêve. 

Je vous livre la première strophe d'une chanson d'Anne Sylvestre sur la question (en cliquant sur la chanson, vous pourrez allez sur le site de l'artiste découvrir le reste de ce très beau texte). Il s'agit d'un dialogue, un duo, entre une adulte et une enfant :

 

Au temps du Clair de la Terre, au temps des fusées

Au temps du Clair de la Terre, qu'est-ce qui te fait rêver ?

 

Je pense à Noël, Je pense à Noël

A tout ce qui arriva à ce petit enfant-là.

 

Il était si nu, si pauvre qu'on l'avait couché

Il était si nu si pauvre, dans la paille des bergers....

 

Je vous souhaite de bonnes fêtes et un Noël paisible et réconfortant.

 

Marie-Laure Tena - 19 décembre 2010

 

Tag(s) : #Noël, #nativité, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :