Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dès que l’on parle d’épave, on pense aux bateaux abandonnés et échoués dans des criques, sur des plages ou dans des ports. Une épave est un navire ou un débris de navire, un objet coulé lors d’un naufrage et qui peut s’échouer sur une côte ou bien couler dans les fonds marins. Le mot « épave », substantif féminin, fait partie du vocabulaire maritime.

Bien sûr, au figuré et dans le langage familier, une épave peut aussi être une personne qui se laisse aller, qui sombre dans l’alcool ou la drogue et qui finit par devenir une loque. Une épave est alors une personne physiquement et psychologiquement dégradée.

Le mot « épave » vient du latin classique «expavidus » signifiant « épouvanté » ou « qui s’enfuit sous l’emprise de la peur ». Le mot latin s’est ensuite transformé au passage à l’ancien français en « espave » pour exprimer le fait d’être perdu, égaré.

Je voudrais aborder le deuxième sens du mot « épave ». Le mot « épave » peut être un adjectif et non plus un nom ou substantif. Le sens de l’adjectif « épave » est « perdu, égaré, sans propriétaire connu ». Par exemple, une voiture épave désigne une voiture sans propriétaire identifié. Un chat ou un chien peut être épave s’il erre sans identification, sans tatouage et sans collier. Vous trouvez sur votre chemin un portefeuille sans papiers d’identité ? C’est un portefeuille épave que vous pouvez rapporter à la police ou à la gendarmerie.

Alors oui, une épave (navire) peut être épave si on ne connaît pas son propriétaire, ce qui est souvent le cas des débris flottant au gré des eaux.

 

Marie-Laure Tena – 13 novembre 2011
Tag(s) : #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :