Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous connaissons tous le deuxième sens du mot « cordial » : sympathique, chaleureux, franc, sincère, etc. On parle de relations cordiales, d’entente cordiale (les relations diplomatiques instaurées entre la France et l’Angleterre au début du XIXème siècle et reprises au tout début du XXème siècle, après des décennies de haine réciproque), on évoque la cordialité d’un accueil, d’une réception,... Etre cordial(e), c’est être amical, bienveillant, sans détour. Mais, le mot « cordial » peut également servir à renforcer une idée plutôt négative « une cordiale inimitié », exprimant ainsi une « franche et profonde inimitié ou hostilité ».

Le mot « cordial » est issu du latin médiéval « cordialis » signifiant « qui vient du cœur » (« cor » en latin voulait dire « cœur »). A l’origine, un cordial était avant tout une boisson, un tonique, destinée à stimuler le fonctionnement du cœur. Le cordial pouvait être alcoolisé. Le cordial était et reste un remontant voire un fortifiant. Quand vous allez mal, que votre cœur manque de s’arrêter et que votre corps s’affaiblit tout à coup, vous pouvez être amené(e) à boire un remontant médicinal ou plus simplement un petit alcool revigorant (avec modération), vous redonnant de la vigueur. C’est cela un cordial.

Bonne semaine,

Cordialement,

Marie-Laure Tena – 17 juillet 2011

 

 

Tag(s) : #cordial, #cordialement, #cordial alcool, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :