Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd’hui, je vais biaiser un peu en vous parlant des deux sens du mot « bisou » car si le premier sens est courant, le second sens est une francisation d'un nom étranger.

Nous connaissons tous le sens usuel de « bisou » : une bise enfantine, un baiser tendre entre des parents et leurs enfants, entre amis. Un bisou, c’est un terme familier et doux pour exprimer son affection. En général, le mot « bisou » s’échange entre personnes très proches. On n’envoie pas des bisous à une personne que l’on connaît peu voire pas du tout. Carlos, le chanteur, avait popularisé le bisou avec sa chanson rigolote « Big Bisou ».

bes.jpgBisou est aussi le nom d’un petit dieu égyptien, peu renommé mais souvent connu sous le nom de « Bisou » ou « Bes » ou encore « Bésou ». Bisou ou Bes est un dieu du quotidien, un dieu assez récent dans l’Antiquité égyptienne, gardien du foyer, des femmes, des accouchements mais aussi un dieu de la danse et de la musique. Bisou ou Bes a une allure étonnante pour un petit dieu égyptien puisqu’il est difforme, assez laid, loin de la posture hiératique, majestueuse, des dieux les connus comme Hathor, Osiris, Thot, etc. J’ai moi-même vu une statue de Bisou en Egypte, il y a quelques années, et je l’avais trouvé grimaçant. En fait, Bisou m’avait fait penser à certaines figures du panthéon précolombien mais j’avoue ne pas être archéologue ou historienne, mon impression était tout simplement celle d’une personne stupéfaite de trouver parmi les beautés impressionnantes et solennelles des temples égyptiens un petit dieu sautillant, hideux et presque terrifiant.

Dans les deux cas, un bisou revêt une notion positive : un bisou, baiser, est un geste d’affection et le dieu égyptien Bisou ou Bes protégeait les hommes et les femmes des influences spirituelles ou humaines néfastes.

Marie-Laure Tena – 14 août 2011

Tag(s) : #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :