Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C’est l’époque heureuse des bachelières et des bacheliers, de ceux qui vont décrocher le baccalauréat, le diplôme de fin d’études, qui ouvre la voie aux études universitaires, aux grandes écoles, aux BTS, etc. Une étape est terminée. Pour mémoire, le baccalauréat tel que nous le connaissons a été modernisé par Napoléon Ier en 1808.

Le mot « bachelier » est issu du monde de la féodalité, du Moyen-âge lorsque certains chevaliers n’avaient pas les moyens de se payer une armée, un équipement, ou bien lorsque des jeunes gens souhaitaient devenir chevalier et se mettaient au service d’un seigneur afin d’apprendre le métier des armes et de la chevalerie. Ces jeunes gens là étaient des bacheliers. Le mot « bachelier » viendrait du mot « baccalaris, baccalarii » dont l’origine serait incertaine (irlandaise, latine, grecque ou gauloise...), même si certains avancent l’hypothèse, non confirmée, que « baccalaris » viendrait du latin « bacca laurea » signifiant «baie de lauriers ». A l’origine le bachelier est bien un chevalier mais qui n’a pas d’hommes à mener au combat. Au XIIème siècle, le « bacheler » était un jeune homme qui aspirait à devenir chevalier. Par extension cela a désigné un jeune noble, un jeune homme puis un célibataire. Pensons au mot anglais « bachelor » qui signifie « célibataire ».

Un bachelier d’armes était le vainqueur d’un tournoi. Peut-on dire qu’aujourd’hui les bacheliers d’armes ont vaincu les épreuves du baccalauréat ?

Bonne semaine !

Marie-Laure Tena – 26 juin 2011

Tag(s) : #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :