Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

birmanie.jpg

L’actualité est très riche ces temps-ci. Les régimes politiques évoluent, chutent ou changent dans de nombreux pays du monde.

 

Le dernier pays en date est la Birmanie, le Myanmar, où la Junte au pouvoir cède enfin la place à un gouvernement démocrate. A la fin des années 80, la Junte décide de changer le drapeau et le nom du pays. C’est ainsi que la Birmanie s’est appelée Myanmar. Myanmar semble être la dénomination littéraire de l’ethnie majoritaire du pays. Depuis 2005, la capitale est Naypiydaw. Auparavant, c'était Rangoon, qui est aussi la ville la plus importante du pays. La population actuelle de la Birmanie s'élève à plus de 48 millions d'habitants.

 

La Birmanie était un royaume qui fut colonisé par les Britanniques au début du XXe siècle. En 1948, le pays redevient indépendant. En 1962, les militaires prennent le pouvoir et instaurent une dictature marxiste.

 

La junte birmane a été certes au pouvoir depuis les années 60, mais a connu, en réalité, des changements radicaux à la fin des années 80. Le leader de la Junte, le Général Ne Win, a été chassé du pouvoir et remplacé par d’autres militaires. La junte exerce un pouvoir impitoyable en Birmanie. Cependant, la Junte redonne espoir aux démocrates et à l'opposition quand, en 1990, elle organise des élections libres qui seront largement remportées par l’opposition menée par cette femme remarquable, et prix Nobel de la Paix, qu’est Aung San Suu Kyi. aung.jpg

 

Les élections sont alors annulées et Aung San Suu Kyi est assignée à résidence. Rappelons-nous aussi des manifestations pacifiques des moines birmans en 2007, de ces bonzes dont le mouvement, soutenu par la population, a été réprimé par les militaires.

 

La junte est un mot qui désigne une prise de pouvoir d’un état par les militaires. Il y a eu de nombreux pays d'Amérique latine qui ont été gouvernés par les militaires : l’Argentine, le Chili, etc. Il y a également eu une junte au pouvoir en Grèce de 1967 à 1974, appelée la dictature des Colonels.  Le mot « junte » est emprunté à l’espagnol « junta » qui désigne une assemblée, une réunion. Ce mot espagnol est lui-même issu du latin « juncta, jungere » signifiant « joindre ».

 

Le temps nous dira si la junte birmane laissera le pouvoir démocratique prendre le pas sur la dictature et s’installer définitivement dans le paysage politique de la Birmanie ou Myanmar.

 

Marie-Laure Tena – 30 mars 2011

 

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :