Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme je l’ai annoncé dans le numéro 2 de la lettre d’information MLTE, j’inaugure aujourd’hui une nouvelle série sur des mots qui n’ont pas le même sens ou qui expriment des différences. Les mots que je vais proposer aujourd'hui et dans les semaines à venir peuvent être très proches en terme de sens (sigle/acronyme par exemple), se ressembler et provoquer une certaine confusion (agonir/agoniser), ou bien encore se prononcer de la même manière. On dit alors que ces mots sont homophones, c’est-à-dire qu’ils ont le même son (homo = même, identique ; phone = son).

Aujourd’hui, je vous propose les mots « balade » et « ballade », mots agréables qui évoquent tous les deux un certain plaisir. Quand on les prononce ou qu’on les entend, ils sont identiques mais pourtant « balade » et « ballade » ont des significations différentes.

1- BALADE, avec un seul « l »

balade-pieds-nice.jpgC’est un synonyme, un autre mot, pour dire « promenade, flânerie ». La balade peut se faire à pied, à cheval, en vélo, même en voiture. Le mot « balade » fait partie du registre de langue familier. Le mot « promenade » fait partie du registre de langage courant.

Une balade, c’est une promenade, tranquille, à travers la campagne, ou à travers les rues de la ville. Une balade n’est pas une randonnée, une randonnée ayant un caractère plus sportif et plus montagnard.

2- BALLADE, avec deux « l »

ballade.jpgC’est un chant, une chanson, une histoire chantée. La ballade est un poème chanté ou bien un morceau de musique instrumentale (sans voix). A l’origine, au Moyen-âge, la ballade était un poème à part entière que l’on pouvait chanter et sur lequel on dansait. Je citerai "La Ballade des pendus" de François Villon au XVème siècle. Bien plus proche de nous, au XXème siècle, Gérard Lenormand chantait dans les années 70 : « Je vais vous chanter la ballade, la ballade des gens heureux... ». Cela dit, une ballade peut aussi être triste ou mélancolique. Le mot « ballade » fait partie du registre de langage soutenu.

La difficulté de ces deux mots homophones, « balade » et « ballade », est qu’ils ont en réalité la même origine, la même étymologie, mais chacun a évolué différemment au fil des siècles. L’origine viendrait du mot « bailar » en espagnol, signifiant « danser ». Je ferai ici un rappel du mot « balladin » qui était au Moyen-âge un musicien ambulant, un musicien des rues et qui chantait des ballades tout en se baladant.

Comment savoir s’il faut un ou deux « l », lorsqu’on les écrit ? Je vous propose deux méthodes : L’une classique qui a fait ses preuves depuis des siècles : apprendre par cœur les deux mots, l’autre : penser qu’il faut deux « l » comme deux oreilles pour écouter une ballade... (Astuce approximative, à vous d’en trouver de plus pertinentes).

Vous pouvez donc faire une balade, chanter une ballade, partir en balade en fredonnant une ballade, ou encore chanter une ballade qui parle d’une balade... Non, je ne vous raconte pas de salade, mais je vais arrêter ici mes boutades (mes plaisanteries).

A bientôt !

Marie-Laure Tena – 23 août 2011

Tag(s) : #infos pratiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :