Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que de bactéries cette année ! Après la bactérie Escherichia Coli au printemps, voici la bactérie Klebsiella pneumoniae.

Ce matin, les média nous informaient qu’en juillet, à l’hôpital privé Jacques Cartier de Massy dans l’Essonne, des patients serait morts infectés par la bactérie Klebsiella.

kleb-pneumoniae.jpgLa bactérie Klebsiella, appelée également bactérie de Friedländer, fait partie de la flore intestinale et peut être responsable d’infections urinaires et respiratoires. La bactérie ne peut provoquer de maladies que si la personne est déjà vulnérabilisée, fragilisée. Normalement des antibiotiques suffisent pour guérir et éliminer la bactérie Klebsiella. La sous-catégorie de Klebsiella pneumoniae est une bactérie qui agit sur les voies respiratoires, les poumons, et qui peut causer des maladies récurrentes, comme les angines, les bronchites, etc., en particulier chez les personnes vulnérables : personnes âgées, enfants à bas âge, malades, diabétiques ou alcooliques.

Depuis plusieurs années, les médecins et les chercheurs ont constaté que la bactérie Klebsiella et, en particulier la Klebsiella pneumoniae, résistait de plus en plus aux antibiotiques. Dans les hôpitaux ou les cliniques, si un porteur de la Klebsiella pneumoniae transmet cette bactérie, celle-ci peut affecter les voies respiratoires ou les plaies chirurgicales. Dans ce dernier cas, on parle d’infections nosocomiales, c’est-à-dire, d’infections contractées à l’hôpital ou à la clinique et qui ne sont pas dues directement à la maladie pour laquelle on est soigné. Le mot « nosocomial » vient de la fusion de deux mots grecs « nosos » : maladie, et « komeîn » : soigner.

    La bactérie Klebsiella pneumoniae est devenue plus résistante, c’est pourquoi combattre cette bactérie devient également de plus en plus difficile.

La première consigne pour limiter les dégâts est tout simplement de se laver correctement les mains, avec du savon.

 

Toute dernière minute : vers midi, l'InvS, l'Institut National de Veille Sanitaire, précisait que la mort des cinq patients de l'hôpital Jacques Cartier n'était finalement pas due à la bactérie Klebsiella pneumoniae mais serait due aux maladies dont ces patients étaient atteints.

Marie-Laure Tena – 30 août 2011

Sources : LeFigaro.fr – Vulgaris-medical.com - LeMonde.fr

 

Tag(s) : #klebsiella pneumoniae, #bactérie, #bactérie klebsiella

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :