Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecriture picto

 

 

 

Sur le site internet : www.museeprehistoire.com, (texte descriptif de l’exposition « la naissance des alphabets sur les rives de la Méditerranée », du 5 février au 30 avril 2010), on apprend que, sur les 6 000 langues répertoriées dans le monde, moins de 400 ont développé l’écriture comme moyen de retranscription et de transmission, soit moins de 7 % des langues.

 

A voir les chiffres, on pourrait penser que l’écriture est une exception, voire une anomalie, en tous cas finalement quelque chose de plus rare que ce que notre histoire et notre culture donnent à penser. Les langues écrites seraient une minorité.

 

Et pourtant l’écrit a envahi l’espace, la vie quotidienne de milliards d'êtres humains, exception faite de certaines régions du globe.

 

Mais d’où vient l’écriture, qui l’inventa et pour quoi faire ?

 

Je vous propose un historique abrégé, afin de mieux situer les origines et l’évolution de cette invention humaine si particulière.

 

D’origine encore incertaine, l’écriture résulte d’un acte intentionnel de l’homme pour créer un système de communication composé de signes. Comme l’expliquait Annie Berthier, conservateur à la Bibliothèque Nationale de France, dans un entretien accordé au site « Grands Reporters.com » en juillet 2001, « l’écriture miniaturise le monde dans un sens, de gauche à droite, de haut en bas », etc. Elle crée sa propre vision du monde et chaque écriture, comme chaque langue, est un lien unique avec une culture, une civilisation. Chaque langue, chaque écriture est une façon de concevoir le monde et la réalité.

 

Selon les sources officielles, l’écriture est apparue (mais y est-elle née ?) en 3200-3300 av JC à Sumer, en Mésopotamie, une expression qui veut dire « le pays d’entre les fleuves » (en Grec, méso : milieu et potamos : fleuve), c'est-à-dire entre le Tigre et l’Euphrate, sur l’emplacement de l’actuel Irak.

 

ecriture cuneiforme

Il y a 5 500 ans, les Sumériens se servaient de pictogrammes (voir l'image en introduction), pour communiquer par écrit. Le pictogramme était un dessin, une représentation graphique d'un mot ou d'une phrase, mais qui n'était pas encore destinée à transcrire le son ni la langue orale. Au fil des siècles, l'écriture évolue, les signes deviennent plus stylisés, c'est l'apparition de l’écriture cunéiforme, autrement dit composée de signes en forme de clous ou de coins tracés sur de l’argile humide, et qui transcrit la langue sumérienne mais aussi l'akkadien, le babylonien etc. Les chercheurs pensent que l'écriture a été inventée, dans un premier temps, pour conserver la trace des échanges (bétails, terres, commerces, etc) mais aussi pour rédiger des textes consacrés aux dieux.

 

Les recherches et les études réalisées par les archéologues et les chercheurs démontrent que l’écriture serait apparue à différents endroits de la planète. Je n’en citerai que quelques uns : en Egypte, à peu près à la même époque qu’en Mésopotamie ; puis en Amérique centrale, chez les Olmèques, 2 000 environ avant JC ; en Chine, aux alentours de 1 500 ans avant notre ère ; en Afrique, en Ethiopie par exemple, où l’on a retrouvé des écrits datés de 1 500 avant JC.

 

Il me paraît important de préciser que pendant les années 1990, l’archéologue allemand Gunther Dreyer découvrit à Abydos en Egypte, donc en Afrique, des écrits datant de 3 100 voire 3 300 ans avant JC et qui pourraient être contemporains ou antérieurs aux écrits mésopotamiens. Certains considèrent aujourd’hui que le berceau de l’écriture n’a pas été le Moyen-Orient mais bien l’Afrique. Je laisse cependant ce débat aux experts.

 

Puis vint l’alphabet phénicien vers 1 200 avant JC, une suite d'une vingtaine de symboles phonétiques, transmis aux Grecs qui l’appelèrent des deux premières lettres de la version grecque : alpha et bêta.

 

Aujourd’hui, des questions restent sans réponse définitive sur l’origine de l’écriture en elle-même, mais aussi sur le déchiffrage de certaines écritures telles que l’Etrusque ou encore de certains pictogrammes mayas, sans compter le mystère qui entoure la langue de la brillante et disparue civilisation de l’Indus.

 

redaction cuneiformeEnfin, sait-on pourquoi on écrit de gauche à droite en Occident, de droite à gauche en langue arabe ou en hébreu, voire de haut en bas dans certains langues asiatiques (et je n’évoque même pas le boustrophédon, système dans lequel l’écriture change de sens à chaque ligne. Le terme est composé de deux mots grecs signifiant « bœuf » et « action de tourner », c'est-à-dire qui tourne à la manière d’un bœuf au bout de chaque sillon, de droite à gauche puis de gauche à droite) ?  Est-ce parce qu’écrire de droite à gauche ou l’inverse est plus rapide ou plus intuitif ? Est-ce une question d’hémisphère cérébral ? Ou encore de rapport aux dieux ou à l'univers ?

 

Que peut-on affirmer avec exactitude ?

 

Beaucoup de questions ou d’incertitudes font de l’écriture ou des écritures, devrait-on dire plutôt, bien qu’elles soient devenues un mode de communication banal, une énigme qui reste à élucider.

 

Marie-Laure Tena – 16 mai 2010

  

 

Toutes les images présentées dans cet article proviennent du site du British Museum - section Mésopotamie.

Tag(s) : #histoire de l'écriture, #naissance de l'écriture, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :