Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

gif zero

Voici un mot qui a connu une évolution de sens, depuis la Seconde guerre mondiale. Kamikaze, dans le Japon médiéval, au XIIIe siècle, désignait un « vent divin ». En effet, le mot « kamikaze » est composé de deux mots « kami » signifiant « dieu, seigneur » et « kaze » voulant dire « vent ».

 

Le kamikaze du XIIIe siècle fait référence à un vent tout à fait opportun qui repoussa la flotte mongole qui tenta d’envahir le Japon à deux reprises (1274 et 1281). Le mot « kamikaze » fut repris pendant la Seconde guerre mondiale, par les Japonais, pour désigner les avions-suicides lancés contre la marine américaine. Ces avions, chargés d’explosifs, étaient pilotés par des volontaires, imprégnés du Bushido, le code des Samouraïs, prêts à s’écraser avec leur chargement sur la flotte ennemie. 

 

De là, le mot «kamikaze » s’est généralisé et a désigné toute personne se faisant exploser en emmenant avec elle une ou plusieurs victimes, anonymes ou célèbres. En Inde, une kamikaze se fit sauter en tuant le Premier Ministre Rajiv Gandhi en 1991. De nombreux cas de kamikazes ont été répertoriés dans les pays arabes, en Irak, Afghanistan mais aussi en Israël et bien sûr aux Etats-Unis, le 11 septembre 2001.

 

Hier, à Marrakech, au Maroc, un kamikaze se serait fait exploser en tuant avec lui plus d’une dizaine de personnes.

Désignant à l’origine un vent divin bienvenu et protecteur, le kamikaze est devenu le symbole de la destruction imprévisible et effroyable

Marie-Laure Tena – 29 avril 2011

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :