Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Certains historiens, et je pense ici à Eric Hobsbawm, considèrent que le XXIème siècle a commencé dans les années 90, à la chute du Mur de Berlin et à l’effondrement du Bloc de l’Est et de l’Union Soviétique. Pour ma part, en tant que citoyenne, j’ai tendance à considérer que le XXIème siècle a commencé le 11 septembre 2001. Selon moi, un nouveau siècle a émergé, avec peut-être moins de guerres conventionnelles mais plus dground-zero.jpg’attaques terroristes, plus d’incertitudes sur la sécurité civile et sur les conditions socio-économiques. Des historiens considèrent toutefois que cette décennie a permis à l’homme arabe de reconstituer son identité (en particulier lors des différents mouvements de révoltes ou de révolutions dans le monde arabe). En tous cas, le 11 septembre a fait naître un monde plus violent, plus individualiste et instable. C’est du moins mon point de vue.

Depuis quelques jours, des commémorations ont lieu aux USA, à la Bourse de New-York (rappelons que la Bourse s’effondra et que les industries aéronautiques et électroniques connurent des mois difficiles à la suite de ces attentats), mais aussi au Pentagone attaqué par un avion, en Pennsylvanie où un avion s’est écrasé. Cet avion, le vol93, aurait dû percuter le Capitole qui accueille les parlementaires américains. Mais les passagers, comprenant les objectifs fanatiques du détournement de l’avion, attaquèrent les terroristes. Ceux-ci, perdant le contrôle de la situation et de l’avion, ne purent empêcher l’appareil de s’écraser à 20mn seulement de son objectif meurtrier. ground-zero-2.jpg

Et puis deux appareils percutèrent de plein fouet les deux tours (Twin Towers : les tours jumelles) du World Trade Center de New-York. Les deux tours prirent feu et s’effondrèrent, entraînant avec elles plus de 3 000 personnes qui étaient là pour travailler.  Près de 12 000 entreprises avaient leurs bureaux dans les tours et 80 000 personnes y travaillaient ou y avaient rendez-vous. Les Twin Towers étaient des lieux de vie, de travail et de passage. Les pompiers et la police tentèrent le maximum et parmi eux nombreux ceux qui moururent dans l’exercice de leurs fonctions.

Dès le lendemain, des milliers de corps ou plutôt des morceaux de corps, des os, des bouts de membres furent retirés des décombres. Il faut savoir que tous les corps n’ont pas été identifiés à ce jour. Au fil des jours et des mois, plus d’1.6 million de tonnes de gravats fut enlevé. Le 28 mai 2002, le terrain, le Ground, était enfin nettoyé.

En anglais, le mot « ground » désigne la terre, un terrain. Le « ground zero » en termes militaires désigne un terrain bombardé, un terrain qui a été touché par une explosion naturelle (tremblement de terre par exemple ou artificielle (bombe). Mais je peux supposer aussi que le « Zero », c’est le rez-de-chaussée, les fondations, le premier niveau, c’est aussi le renouveau, ce qui reste à bâtir ou à rebâtir. « Ground Zero » c’est le terrain déblayé qui resta après les attentats du 11 septembre 2001. Ground Zero est le nom donné depuis au terrain de Manhattan touché par ces deux attentats.

projet-ground-zero.jpgUn journaliste expliquait sur France24 que les prix immobiliers de ce lieu de Manhattan baissèrent considérablement, à tel point que les familles qui avaient déserté ce quartier d’affaires sont en train de revenir habiter l’endroit. Ground Zero devient un lieu d’espoir. Les architectes qui sont chargés de reconstruire des tours ont pris en compte les défaillances de sécurité des précédents tours jumelles en améliorant les escaliers et les sorties de secours, entre autre. Par ailleurs, les tours seront construites de telle manière que même un avion ne pourra pas les faire s’effondrer. Enfin, les fondations sont creusées bien en-dessous du sol afin d’arrimer les tours et d’éviter un nouveau 11/09.

L’ancien Président George W. Bush explique dans une interview réalisée cette année que lorsqu’un de ses collaborateurs lui apprend qu’un avion a percuté une des tours du WTC  à New-York, il pense à un petit avion de tourisme dont le pilote aurait eu un malaise ou qui aurait été surpris par une mauvaise météo. Puis, alors qu’il écoute lire les enfants de l’école qu’il visite, le collaborateur lui annonce la suite des événements. George W. Bush comprend alors, d’après ses propres mots, que l’Amérique est attaquée et qu’une guerre a été déclarée. Il prendra la décision d’immobiliser au sol tous les avions des Etats-Unis quand il apprendra que ce sont des avions de ligne, des avions civils, que les terroristes utilisent pour attaquer le pays. Dès lors, tout avion surpris en vol et ne répondant pas aux injonctions de l’armée de l’air pourra être abattu. Le Président Bush apprend ensuite que c'est Ben Laden et son organisation, Al Qaida, qui revendique les attentats. Le soir du 11 septembre, George W. Bush va se coucher avec sa femme, à la Maison Blanche, quand soudain, on vient les chercher pour les mettre à l’abri : la Maison Blanche serait attaquée !! Quelques instants plus tard, on lui apprend qu’il s’agit « simplement » d’un F16, un avion de chasse américain, qui termine son trajet en passant au-dessus de la résidence du Président...

On a beaucoup glosé sur ces attentats, théorie du complot, satisfaction devant l’arrogance américaine abattue par des terroristes armés de rasoirs ou de cutters...  J'ai été attristée de voir, qu'en France, certains refusaient de compatir aux malheurs des Américains. J'ai été offusquée d'apprendre que certains professeurs avaient refusé la minute de silence que certains de leurs élèves avaient souhaité respecter le 12 septembre. Moi, j’ai pensé et je repense à toutes ses victimes civiles et à leurs familles. Je pense aussi aux conséquences qui furent l’invasion de l’Irak et l’opération en Afghanistan où de nombreux soldats et civils meurent tous les jours.

laurent.jpgJ’ai une pensé ce soir pour mon cousin, Laurent Mezzasalma, mort en Afghanistan, dans la nuit du 22 au 23 août 2010 et j’ai une pensée émue, teintée de crainte, pour mon presque fils, Brice, le fils de mon mari, qui partira en Afghanistan en décembre 2012, si l’Armée et la Présidence de la République française maintiennent leurs plans.

Marie-Laure Tena – 10 septembre 2011

Sources : France24 – National Geographic – Presse écrite - My-new-york.com

Tag(s) : #humeur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :