Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

romain_33.gifIpso facto, j’ai fait les changements ad hoc pour éviter le casus belli. Deo Gratias, j’ai pu refaire mon article ex-nihilo. Mon modus operandi est simple : in fine, il suffit de reprendre des locutions ou expressions latines et de facto, j’écris en latin. Préférant éviter le statu quo urbi et orbi, j’ai veni, vidi et vici ma timidité in situ. Mea culpa, si mon modus vivendi vous paraît ad hominem. Comme on dit, nolens volens, je ne vous renvoie pas ad patres mais vous souhaite beaucoup de joies ad vitam aeternam.

 

Ipso facto : par le fait

Ad hoc : approprié

Casus belli : cas de guerre, de conflit

Deo gratias : Grâce à Dieu

Ex-nihilo : à partir de rien, du néant

Modus operandi : manière d’agir

In fine : finalement

De facto : de fait

Statu quo : sans changement, l’immobilisme

Urbi et orbi : à la ville et au monde (on dit de l’homélie du Pape à Pâques qu’il la dit urbi et orbi)

jules-cesar.gifVeni, Vidi, Vici : je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu (citation attribuée à Jules César)

In situ : sur le lieu même

Mea culpa : ma faute (sous-entendu « c’est ma faute »)

Modus vivendi : manière de vivre

Ad hominem : contre l’homme (contre vous)

Nolens Volens : bon gré, mal gré

Ad patres : vers ses ancêtres, vers la mort

Ad vitam aeternam : éternellement, pour toujours.

 

Marie-Laure Tena – 24 mai 2012

Tag(s) : #Textes poétiques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :