Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’UNESCO, Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture, désigne chaque année, en association avec d’autres institutions, la future capitale mondiale du Livre. Le comité piloté par l’UNESCO est composé de l’Union internationale des éditeurs, de la Fédération internationale des libraires et de la  Fédération erevan-book.jpginternationale des associations et institutions des bibliothécaires. Les critères pour choisir une ville ou municipalité dans le monde sont variés : politiques mises en œuvre pour la lecture publique, l’alphabétisation et le livre, mais aussi promotion de la créativité littéraire et développement de partenariats entre les différents acteurs de la chaîne du livre.

Cette année, en 2012, Erevan ou Yerevan, Capitale de l’Arménie, est la Capitale internationale du Livre. En 2012, bangkok.jpgl’Arménie fête également les 500 ans de l’imprimerie arménienne.

En 2013, Bangkok, Capitale de la Thaïlande, sera la Capitale internationale du Livre pour ses programmes de lecture publique et littéraires ciblant les jeunes et les publics défavorisés. Le programme de Bangkok veut ainsi favoriser la coopération et le dialogue dans le domaine du Livre à tous les échelons géographiques : local, régional, national et international.

Enfin,  le 11 juillet dernier, l’Unesco et ses partenaires ont choisi une ville africaine, capitale d’un état du sud du Nigéria, Port-Harcourt, comme nigeria-port-harcourt.jpgCapitale internationale du Livre pour l’année 2014. Le Nigéria, République fédérale, avec ses 160 millions d’habitants et dont la Capitale administrative est Abuja (Lagos reste la capitale économique du pays), est un pays de l’Afrique de l’Ouest malheureusement célèbre pour ses massacres, ses génocides, et ses régimes dictatoriaux. Le Nigéria est actuellement connu pour ses troubles et massacres de Chrétiens mais aussi de Musulmans. Ces troubles se déroulent surtout dans le centre et le nord, tandis que le sud à majorité chrétienne semble plus épargné. De nombreux islamistes cherchent à détruire les lieux de culte chrétiens et les Chrétiens fuient ou cherchent à riposter. C’est au Nigéria que se trouve la secte islamiste Boko Haram dont un des principes est le rejet de l’enseignement nigérian perverti, selon la secte, par les Occidentaux. Mais c’est aussi au Nigéria que 50 port-harcourt.jpg% de la population connaît la famine.

Port-Harcourt, ville du sud de plus d’un million d’habitants, doit son nom à l’époque coloniale, plus précisément à Lewis Vernon Harcourt, Secrétaire d’Etat aux Colonies au début du XXème siècle, lorsque la Grande-Bretagne dominait la région. La ville de Port-Harcourt, dont les ressources sont la pêche et l’industrie pétrolifère, a établi un programme de lecture et d’alphabétisation, faisant appel à l’ensemble de la population. La ville de Port-Harcourt a également prévu des programmes pour l’amélioration de la lecture, de l’écriture et de l’édition au niveau local comme national.  

 

Marie-Laure Tena – 22 juillet 2012

 

Sources : Afrik.com – Unesco.org – Diplomatie.gouv.fr – Jeuneafrique.com

 

Tag(s) : #lecture publique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :