Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux mots reviennent fréquemment dans les média depuis le premier tour des élections législatives. Le mot « dissidence » ou « dissident » et le mot « psychodrame ».

Le mot « dissidence » exprime une opposition ou une divergence entre une personne, un groupe et un ordre établi : église, parti politique, syndicat, etc. Etre un dissident, entrer en dissidence c’est ne plus vouloir respecter les ordres et les consignes venant de l’autorité, politique ou religieuse, dont une personne dépend et qu’elle respectait jusqu’alors. Le mot « dissidence » vient du latin « dissidentia » signifiant « désaccord, opposition ».

larochelle.jpgPar exemple, Olivier Forlani, à la Rochelle, militant et responsable local du Parti Socialiste, a refusé de se désister pour céder la place à Ségolène Royal qui s’est présentée dans sa circonscription. Il est donc un dissident du PS et à ce titre a été exclu du parti.

Le psychodrame entre en scène, si je puis dire, lorsque d’un côté, le Président de la République, François Hollande, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, Martine Aubry, Secrétaire nationale du PS ainsi que Cécile Duflot soutiennent la candidature de Ségolène Royal, arrivée en tête au premier tour, et de l’autre côté on découvre sur Twitter le soutien personnel mais public de Valérie Trierweiler à Oliver Forlani, le jour même où le Président de la République, son compagnon mais aussi l’ancien compagnon de Ségolène Royal, soutenait cette dernière par trio-la-rochelle.jpgécrit... C'est aussi sans compter avec les réseaux locaux d'opposants à Ségolène Royal, de la droite pilotée par l'ancien Président de la Région Poitou-Charentes Jean-Pierre Raffarin, à la gauche qui serait partagée entre les soutiens à Ségolène Royal et les opposants avérés et déterminés comme Olivier Forlani et l'ancien Premier Ministre Lionel Jospin,...

Un psychodrame est à l’origine une méthode psycodrame.jpgthérapeutique, une psychothérapie de groupe pendant laquelle des scènes sont interprétées par les patients jouant des rôles s’inspirant de leurs expériences, souvent douloureuses. Par extension, un psychodrame décrit un conflit ou une série de jeux psychologiques entre plusieurs personnes (victime, sauveur, persécuteur, etc.). Le mot « psychodrame » est composé de deux mots « psycho » et de « drame », dérivé de l’anglais « psychodrama ».

 

Marie-Laure Tena – 12 juin 2012

Tag(s) : #actualités
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :