Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On parle beaucoup des chômeurs dans cette pré-campagne électorale pour la présidentielle 2012. La tendance est de présenter les chômeurs comme des assistés, comme des paresseux refusant tout travail. Les chômeurs seraient donc à la charge de la société et pèseraient sur le budget de l’Etat et la dette publique. Cette présentation semble stigmatiser les chômeurs.

figarosarkozy.jpgNicolas Sarkozy, dans un entretien accordé ces derniers jours au Figaro, propose de réunir les partenaires sociaux afin d’établir des critères plus stricts et plus contraignants dans le but d’obliger les chômeurs à prendre les emplois qu’on leur propose. Si un accord venait à ne pas aboutir, le Président proposerait alors l’organisation d’un référendum sur l’indemnisation des chômeurs.

Un référendum est un processus autorisé par la Constitution française et qui permet de solliciter l’opinion des citoyens sur une question ou un domaine particulier.

Mais qu’est-ce que le chômage ? Qu’est-ce qu’un chômeur ? La définition officielle d’un chômeur sur laquelle est fondé le Droit du travail est la suivante : une personne salariée et qui perd son emploi involontairement. Pendant qu’elle a été sous contrat, CDD ou CDI, ce ou cette salarié(e) a cotisé à l’assurance chômage. Ces cotisations mensuelles lui permettent, en cas de chômage, de pouvoir être indemnisé(e) selon certains critères. Il ne s’agit donc pas d’assistanat mais de solidarité, comme c’est le cas pour l’assurance maladie. Les cotisations payées par l’employeur et le salarié ouvrent droit à indemnisation. Je parle bien sûr ici du cas général, et non pas des cas particuliers comme celui des chefs d’entreprise, des journalistes, des vendeurs à domicile, etc.

droitdutravail.jpgEn France, le chômage est donc un dispositif fondé sur la redistribution et la solidarité et non l’assistanat. Depuis la convention du 19 février 2009, il faut avoir travaillé au moins 4 mois d’affilés (avec le même employeur ou non) pour bénéficier de quatre mois d’indemnisation.

Pour l’anecdote, le mot « chômeur » vient du verbe « chômer » issu du latin « cauma » signifiant « grande chaleur », car pendant les grandes chaleurs on restait immobile, on cessait toute activité.

Marie-Laure Tena – 10 février 2012

Sources : encyclopédie – C dans l’air du 10/02/12 – Mémo social, Editions des Liaisons Sociales 2010

Tag(s) : #humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :