Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette semaine, l’Arctique et l’Antarctique ont fait l’objet d’une actualité politique nationale puisque Ségolène Royal, l’Ambassadrice des Pôles nommée en 2017 par le Président Macron, s’est vue rappeler à l’ordre pour ses prises de paroles critiques vis-à-vis de l’action du gouvernement et vient d’être visée par une enquête du Parquet National Financier quant à la destination des moyens versés pour les missions de cette ambassade.

Je profite de cette information pour vous proposer de revoir les enjeux géopolitiques des pôles nord (arctique) et sud (antarctique).

Mais avant, voyons ce qu’il en est des ambassades thématiques. Une ambassade est la représentation diplomatique d’un État sur le sol d’un autre. Par extension, cela désigne le bâtiment où s’exerce la représentation et où peut loger l’ambassadrice ou l’ambassadeur. Depuis 1995, il existe en France des ambassades thématiques comme celle du numérique, du sport, du tourisme, ... et celle des Pôles. Une ambassade thématique a pour objet de contribuer au rayonnement international de la France dans un domaine donné, par la promotion et la défense de ses projets, de ses valeurs, et par la mise en place d’accords transversaux et transnationaux ou d’appels à projets comme celui sur l’intelligence artificielle lancé en septembre 2019. Ces ambassadeurs thématiques relèvent du Ministère des Affaires Étrangères et représentent la France à l’étranger. Vous en trouverez la liste complète ici.

Qu’en est-il des pôles arctique et antarctique ? Notons que les deux territoires composés presque exclusivement de glace contribuent à réguler le climat planétaire.

Le pôle nord ou arctique est à la fois une terre et un océan sujets à toutes les convoitises pour ses sous-sols riches en énergies fossiles et sa situation géostratégique donc militaire. L’Arctique est cogéré par plusieurs pays : la Russie, les USA, le Canada, les pays scandinaves et l’Islande. C’est également un indicateur climatique plutôt alarmant quand on sait que chaque année l’Arctique perd l’équivalent de deux fois la superficie de la France. Or plus la banquise fond, plus l’accès aux richesses des sous-sols est facilité et plus les voies maritimes sont fréquentées voire démultipliées, sans compter l’expansion du tourisme et la surpêche favorisée par le réchauffement des courants marins. D’après France24, plus de 200 entreprises françaises ont pied dans l’Arctique. Depuis 2011, une instance internationale dont la création a été impulsée par les États-Unis, la table ronde des forces de sécurités (ASFR), est l’occasion pour la France de faire entendre sa voix lors de « tractations stratégiques » entre grandes puissances. Depuis quelques années, la Russie tente de revendiquer certaines portions de l'Arctique, en vain du moins en droit international. La Chine lorgne également sur l'ouverture de nouvelles voies maritimes.

Le pôle sud ou antarctique, continent le plus froid du monde, est une région libre de toute souveraineté et toute exploitation à des fins commerciales, malgré des sous-sols riches et convoités. Mais toucher donc polluer cet océan reviendrait à détruire un des derniers écosystèmes marins presque intact, selon Didier Schmitt, conseiller de politique de l’Union européenne et auteur d’une série d’articles sur la question.

A la fin des années 1950, sept États dits "possessionnés*" dont la France (près de 2 300 Français y résident à l'année) ont revendiqué ses terres mais le Traité sur l'Antarctique en vigueur en 1961 a gelé ces revendications et a permis à de nombreuses bases scientifiques de s'y implanter et de renforcer la coopération internationale.  En 1991 le nouvel accord de Madrid a qualifié l’Antarctique de «réserve naturelle, consacrée à la paix et à la science ». Par ailleurs la région offre une diversité de terrains favorable à une préparation pour une future exploration martienne. Enfin, et heureusement pour la planète, un moratoire repousse la question de l’exploitation commerciale du territoire et donc d’un éventuel écocide. à 2048...

Toujours est-il que les enjeux polaires évoqués ici laissent à penser que, si la France veut continuer à peser sur les questions climatiques, environnementales, économiques et militaires, il lui faut un ambassadeur ou une ambassadrice compétente et impliquée.

Marie-Laure Tena – 17 janvier 2020

Sources : Ministère des Affaires Étrangères et de l’Europe – capital.fr – la-croix.com – France24.com – LaTribune.fr - Ceriscope.sciences-po.fr

* possessionné : terme historique et juridique pour désigner la propriété d'un bien, en tirer profit et pouvoir en avoir la jouissance.

Tag(s) : #Arctique, #Antarctique, #Pôles, #AmbassadeThématique, #PôleNord, #PôleSud

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :