Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis une dizaine d'années, une tendance se dessine dans le commerce de détail que sont les librairies indépendantes. De nombreuses librairies ayant pignon sur rue se regroupent pour exister dans le e-commerce afin de présenter une alternative non seulement aux circuits classiques d’achats mais aussi une alternative aux géants de la distribution que sont par exemple La Fnac, Amazon ou les hypermarchés.

Ces collectifs peuvent rassembler des centaines voire des milliers de librairies locales, sur tout le territoire, qui s’associent pour avoir une masse critique suffisante pour répondre à toute demande d’achat de livres neufs ou d’occasion, numériques ou papiers. Les prix sont les mêmes et seuls les frais de livraison peuvent être différents (si la commande est inférieure à un certain montant) et le délai de livraison peut être plus long. Cette initiative numérique permet de toucher un plus vaste public. On y trouve bien sûr des ouvrages neufs ou d’occasion, des conseils de lecture, et même des suggestions pour devenir libraire.

La diversité des librairies permet de répondre à toute demande, comme le ferait une grande enseigne. J’ai testé Lalibrairie.com, où le service et les prix sont identiques aux grandes enseignes. Le délai est un peu plus long car si le stock est communiqué, on ne sait pas depuis quelle librairie l’ouvrage vous sera envoyé, sauf si vous demandez à venir le retirer au comptoir d’une des librairies partenaires la plus proche de chez vous.

Il existe d’autres collectifs comme Leslibraires.fr, libraires-auvergnerhonealpes.fr, parislibraires.fr.

Acheter un livre bien précis à La FNAC par exemple, c’est aisé. Mais un libraire indépendant pourra vous conseiller, vous aider à choisir le bon ouvrage. Des milliers de livres sont proposés sur les sites. Il y a les commentaires des internautes, les notes des vendeurs mais un libraire saura identifier ce que vous cherchez. Je me souviens, il y a longtemps maintenant, j’étais à La Fnac parmi les rayons livres, j’avais demandé à la vendeuse où je pouvais trouver « Les secrets de la mer rouge » de l’écrivain et aventurier Henry de Monfreid. Elle ne savait pas qui c’était. Un libraire indépendant l’aurait su. C’était, il y est vrai, il y a quelques années et je suppose que l’expertise des collaborateurs de La Fnac a progressé.

Mais, à l’heure où les circuits courts, l’achat local auprès des petits producteurs deviennent des choix citoyens, la défense des commerçants de proximité, des librairies indépendantes dans le cas présent, est à considérer.

Marie-Laure Tena – 25 janvier 2020

Logo issu d'à côté : concept d'épicerie en ligne des produits du terroir

Tag(s) : #libraire, #librairie, #collectiflibrairies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :