Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mot féminin « vadrouille » nous évoque immédiatement le film « La grande vadrouille » de 1966, relatant pendant la seconde guerre mondiale les aventures de deux Français aidant des pilotes britanniques abattus par les Allemands à rejoindre l’Angleterre. La vadrouille, c’est une promenade, un voyage sans but précis, au hasard. Pour le coup, le périple effectué par nos deux héros est une vadrouille dangereuse et comique à la fois. Voici une scène du film où Louis de Funès et Bourvil cherchent à prendre contact avec un des Britanniques : "Tea for two" :

Aller en vadrouille, c’est partir sur les routes et les chemins sans trop savoir où aller et rencontrer à l’occasion des gens de toutes sortes. Il y a longtemps, une vadrouille était aussi une femme de mauvaise vie. Car vadrouiller c’était à une époque partir à la recherche de plaisirs faciles.

Pourtant il faut aller chercher loin l’étymologie, l’origine, du mot « vadrouille ». Il pourrait venir de la région lyonnaise « drouilles » pour désigner de vieux chiffons ou habits dont on se sert ensuite pour nettoyer les sols. Car, oui, la vadrouille est une sorte de serpillière constituée de cordages usagés noués au bas d’un manche pour nettoyer les ponts des navires.

On peut sûrement vadrouiller en bateau et entretenir celui-ci à coups de vadrouilles, non ?

Marie-Laure Tena – 28 novembre 2019

Tag(s) : #vadrouille, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :