Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous connaissons tous, et peut-être en avons-nous utilisé, cet instrument d’optique qu’est la loupe qui permet de grossir plusieurs fois le texte ou l’objet observé. La loupe aide à décrypter les tous petits caractères, les détails infimes d’une illustration ou d’un objet. A l’occasion, elle est utilisée discrètement quand notre vue baisse un peu... La loupe est aussi le symbole de l’énigme, du mystère, de la recherche. Ainsi, le grand détective de fiction Sherlock Holmes se promène avec une loupe, à la recherche d’indices déterminants.

En métallurgie, la loupe est le nom donné à une pierre précieuse ou semi-précieuse marquée d’un défaut dans la cristallisation et qui, par sa transparence imparfaite, la déprécie.

Et en botanique, la loupe, ou broussin, est une excroissance ligneuse plus ou moins importante et difforme du bois des troncs et branches de certains arbres, provoquée par des impacts ou des piqûres d’insectes et entraînant une perte de cambium (couche interne entre le bois et l’écorce, qui développe le tronc et les branches en épaisseur). Les loupes sont utilisées en ébénisterie et donne une impression de tissu froissé ou forment des motifs circulaires comme des nœuds ou encore des constellations.

Faut-il une loupe pour distinguer une loupe sur une pierre ou les loupes du noyer, de l’érable, de l'orme et du buis ?

Marie-Laure Tena – 14 février 2019

Tag(s) : #loupe, #loupearbre, #loupemétallurgie, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :