Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Lé, lai, laie, laid, lait, zaï zaï zaï» pourrait être le titre d’un article d’un super deuxième sens. Je m’étendrai ici sur les trois premiers mots, lé, lai, laie, étant donné que nous connaissons ce qui est laid ou laide (bien que cela soit subjectif) et le lait qui est un liquide produit par les vaches.

Combien faut-il de lés pour recouvrir ce mur ? Le lé désigne une largeur de tissu ou de papier. C’est la largeur d’un rouleau à tapisser. Vous mesurez la pièce à refaire, vous choisissez votre papier peint et tenez compte de la dimension du lé pour calculer le nombre de rouleaux à acheter. Dans un autre sens, le lé est un chemin étroit qu’on utilisait pour le

halage des péniches tirées par des chevaux ou des hommes, le long des canaux de navigation ou des rivières, quand elles n’étaient pas tractées par des remorqueurs. Haler une péniche, c’était la tirer pour la faire avancer.

Le lai ou la laie est un laïc ou une laïque. Dans la religion catholique, on peut appeler une personne frère lai ou sœur lai quand celle-ci participe à la vie religieuse sans être pour autant entrer dans les ordres. Le lai ou convers est opposé au clerc ou religieux.

Si le lai est un laïc, dans un deuxième sens, le lai est un type de récit médiéval composé d’octosyllabes, mêlant l’histoire et le merveilleux. Le lai est un récit poétique ou un conte plus ou moins long, comme « Les lais de Marie de France », auteure de contes et de fables ayant vécu au XIIème siècle dans une riche famille liée à la cour royale d’Angleterre et considérée comme la première écrivaine française. Ces lais mêlent antiquité et légendes celtiques évoquant l’amour courtois, la condition de la femme à cette époque, les faits d’armes comme la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, ou encore l’intervention du merveilleux, des fées et des êtres magiques, etc. Imprégné de symbolique, le lai se veut concis, laissant place aux non-dits, aux silences et aux interprétations. A droite voici un extrait du Lai du Chèvrefeuille de Marie de France évoquant l’histoire de Tristan et Iseult.  A partir du XIVème siècle, le lai devient musical tel « Le lai de Christine de Pisan ».

Nous venons de voir que le lai avait deux significations, et son féminin, la laie, en a aussi deux. Dans le monde animal, la laie désigne la femelle du sanglier, mammifère sauvage ou gibier. La laie est autant chassée que le sanglier et ses marcassins*.

Lé, lai, laie ont été revus et ba-lay-és dans tous leurs sens. Terminons cet article avec une chanson de Joe Dassin, égrenant de légers et joyeux zaï zaï zaï : Siffler sur la colline.

Marie-Laure Tena – 21 novembre 2018

* Protection abrogée entre 1981 et 2003 : cf ONCSF.gouv.fr

Source sur le lai de Marie de France : lettres-et-arts.net

Tag(s) : #lé, #lai, #LaisDeMarieDeFrance, #laie, #culture générale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :