Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous sommes beaucoup à apprécier le pétrichor, croyez-moi. Quand il a cessé de pleuvoir, que l’air est allégé et que la terre sèche et chaude est devenue humide, une odeur agréable s’empare de l’atmosphère. Même en ville, s’il y a des arbres et des buissons, la terre mouillée exhalera cette odeur vivifiante pour l’âme des poètes, qu’on appelle le pétrichor.

Le pétrichor est un mot créé en 1964 par deux géologues australiens déterminés à comprendre d’où venait cette odeur particulière après la pluie. Le mot a été élaboré à partir de deux mots grecs « petros » pour la pierre et « ikhôr » pour sang ou sérum. Tout d’abord, le pétrichor a désigné une substance huileuse et odoriférante émise par certaines plantes après la pluie et absorbée par la terre sèche, les roches alentours et bien sûr par l’air et les plantes elles-mêmes. Par extension, le mot a désigné ce parfum éphémère de la terre après une averse.

Loin de l’image bucolique du pétrichor, la science explique que ce dernier peut être  issu d’un ensemble d’éléments. Outre l’essence issue des plantes,  les gouttes de pluie, lors du choc avec des matières poreuses telles que la terre ou les roches, engendrent des bulles emplies de particules fines qui remontent à leur surface et explosent, libérant une odeur de pétrichor (ou alors de vilaines particules de pollution et autres bactéries, c’est selon...).  Justement, des bactéries présentes dans la terre, les actinobactéries, se multiplient au contact de la pluie à l’aide de spores et libèrent un composé organique, la géosmine, qui combinée avec le pétrichor, produit ce parfum particulier de pluie.

Ajoutons que si l’orage vient à  retentir, comme c’est le cas depuis plusieurs semaines et ce soir aussi, il fait éclater, se scinder puis fusionner certaines molécules de dioxygène qui produisent de l’ozone 3, ajoutant au pétrichor, à l’odeur de la pluie, comme une effluve « javellisée ».

Pour résumer, c’est une histoire de particules fines libérées par les gouttes d’eau de pluie s’écrasant sur une terre chaude et associées à un composé organique émis par des bactéries de la terre.

Tout ceci paraît un peu compliqué. Mais peu m’importe l’origine scientifique du pétrichor car, comme vous sans doute, j’aime cette odeur d’une terre revivifiée et apaisée.

Marie-Laure Tena – 20 juillet 2018

Sources : ecrivains-publics.fr – hitek.fr – futura-sciences.com

Tag(s) : #pétrichor, #OdeurDePluie, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :