Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans cet article, j'associe esse et erre, deux mots qui pourtant n'ont aucun point commun si ce n'est de se retrouver dans des grilles de mots fléchés ou de mots croisés. Et parce qu'ils se ressemblent, sont étranges et peu fréquents, j'ai choisi de vous les présenter. Ainsi, vous

saurez ce qu'ils représentent lorsque vous les noterez dans les cases de vos grilles de jeux.

L'esse est un croc de boucher, en forme de "s" d'où son nom. L'esse peut aussi être une pièce de fer soutenant une roue, un mur. Le mot est facile à retenir, "esse" comme la forme en "s" du crochet.

L'erre, mot féminin, désigne plusieurs notions : la vitesse, la manière de marcher, les traces d'une personne, d'un animal, d'un engin, comme les erres d'un marcassin dans la campagne, l'erre ou l'allure d'un bateau, autrement dit

sa vitesse en surface sur l'eau,  ou encore l'erre ou l'élan que l'on donne à sa marche. L'origine du mot est incertaine, du latin classique "iter" pour évoquer une voie, un chemin ou bien de l'ancien français "errer" pour voyager. Vieilles expressions sans doute mais charmantes, "revenir sur ses erres" pour dire faire demi-tour, revenir sur ses

pas,  "aller de hautes erres" pour parler de traces anciennes, "casser son erre" rompre le rythme, ralentir.

J'espère ne pas voir souvent de esses que j'imagine dans une histoire de règlements de compte (Ce n'est pas Villepin qui accusait Sarkozy de vouloir le faire pendre à un croc de boucher ?). En revanche, je souhaite voir souvent vos erres (traces, commentaires, FB ou Tw...) sur ce blog. N'hésitez pas !

Marie-Laure Tena - 13 juin 2018

 

 

Tag(s) : #culture générale, #esse, #erre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :