Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous connaissons tous le terme « ringard », passé de mode, mais plus encore dépassé et de mauvais goût.  Objets, personnes, idées, tout peut être ringard, ringardisé par de nouvelles tendances. Aimer quelque chose ou quelqu’un considéré comme ringard, c’est la honte comme on dit, c’est risible et digne de moqueries. On ne peut même plus dire que « ringard » c’est « être has been » car cette expression semble dépassée. Et pourtant, pour la plupart, nous aimons une chanson, un film ou un livre ringard sans oser l'avouer. A une époque, les "geeks" étaient ringards, ploucs et indignes d'intérêt avec leurs lunettes et leurs livres de math. Et puis on a découvert qu'ils pouvaient devenir milliardaires, à l'instar de Bill Gates. Quand le ringard redevient tendance, c’est qu’une personnalité l’a mis au goût du jour et là, ce n’est plus ringard mais vintage ou à la rigueur kitsch.

Mais passons aux choses sérieuses, à l’industrie par exemple. Là, le ringard est une tige métallique destinée à brasser le charbon brûlant ou à agiter les matières en fusion. Le ringard était utilisé dans les hauts-fourneaux et sur les bateaux à charbon. C’est un long tisonnier que manipulaient les ouvriers et les matelots. Au XIXème siècle, certains jeunes français allaient se former en Angleterre au « puddling », c’est-à-dire au brassage des fournaises, armé d’un ringard et protégé par un tablier de cuir, avant de revenir en France contribuer au développement de la métallurgie. Lorsque la navigation au mazout est apparue, celle au charbon aurait été ringardisée, associant ainsi le mot « ringard », tisonnier, aux hommes qui l’utilisaient*. L'origine de "ringard" serait allemande "rengel" pour rondin, transformée par le wallon en "ringelé" pour dire levier.

Marie-Laure Tena – 15 avril 2018

Sources :

Osada.skyrock.com

"La Compagnie des fonderies, forges et aciéries de Saint-Etienne (1865-1914 ...)"

Tag(s) : #culture générale, #ringard

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :