Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♪♫♪♫ Promenons-nous dans les bois pendant que les dryades sont là…. Mais où est la dryade Eurydice ? Elle est morte et son mari, Orphée, est parti la chercher aux Enfers. ♪♫♪♫

Dans la mythologie grecque, comme une naïade était une nymphe des cours d’eau, une dryade était une nymphe des bois, des forêts et des arbres. Une nymphe était un être mythologique, une divinité féminine représentant une des forces vitales de la nature. Comme les hamadryades, autres nymphes proches des dryades, elles vivaient sous l’écorce des chênes qu’elles protégeaient. Les dryades avaient le droit de sortir de leur arbre, de danser et même de se marier. Elles étaient dotées de longues chevelures, ornées de couronne de chêne. Si le haut de leur corps paraissait humain, le bas s'achevait en arabesques sylvestres.

Une dryade, toujours au féminin, représente également un autre élément de la nature. Une dryade est un petit arbre à feuilles persistantes et résistant au froid, de la famille des rosacées. L’arbuste dryade a des fleurs blanches à cœur jaune.

Dans les deux cas, la dryade est au cœur de la nature et de la végétation. Le mot « dryade » est issu du grec « drus » désignant un chêne.

Marie-Laure Tena – 12 avril 2015

Sources principales : cosmovisions.com – mythological.fr - naturewatch.ca – visoflora.com

Tag(s) : #dryade, #dryade nymphe, #dryade arbuste, #culture générale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :