Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Certains doivent coqueter en coquetant, c’est certain.  Le verbe « coqueter » a ici deux sens.

Coqueter ou caqueter, c’est glousser ou jacasser, bavarder et rire. Il  y aurait une confusion entre coq- et caq- qui aurait donné naissance au verbe « coqueter ».  L’origine du mot vient du « coq » alors que pourtant, ne l’oublions pas, la poule glousse mais le coq, lui, chante…

Et il y a le verbe « coqueter » désignant le fait d’être coquet, coquette. Plus précisément, c’est user de coquetterie pour attirer l’attention de quelqu’un. C’est faire des grâces, minauder pour attirer l’attention comme le ferait un coq au milieu de sa basse-cour. Le verbe dérive de « coquet » illustrant une personne désireuse de plaire. Là aussi, le mot « coq » est à l’origine du verbe.

J’avais donc raison : on peut glousser ou coqueter parce qu’on coquète, on minaude, on se pavane pour attirer les faveurs ou l’attention d’une personne.

Pour rester dans le registre animal, vous pouvez aussi choisir de rugir, de cacarder, de bramer ou de glapir… 

Marie-Laure Tena – 10 février 2014

Sources : clowns blablatant ou coquetant  : http://www.clownsympa.com/deontologie/

Tag(s) : #coqueter, #caqueter, #coq, #culture générale, #MLTE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :