Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après avoir abordé « l’économie bleue », je vous propose d’évoquer l’économie circulaire. Comme son nom l’indique, l’économie circulaire fait « circuler » les biens et les marchandises. L’économie circulaire s’oppose à l’économie linéaire. Mais encore ?

Nous connaissons et pratiquons tous l’économie linéaire : prélèvement des matières premières, fabrication de produits finis, achats, consommation, déchets.

L’économie circulaire, théorisée au début des années 1970, se fonde sur les 3R : réduction, réutilisation, recyclage. Les produits issus de l’environnement et  de l’industrie sont intégrés dans un circuit dit circulaire. Les produits sont fabriqués, mis en vente, consommés, utilisés puis jetés. Là, après collecte et tri sélectif, on procède soit à leur destruction soit à leur recyclage, ou plus exactement au recyclage des matières premières qui les composent. Ainsi, une matière première peut avoir plusieurs vies sous différentes formes. Elle connaît des cycles de vie successifs.

L’économie circulaire veut rationnaliser la gestion des matières premières et valoriser les déchets pour fabriquer de nouveaux produits.

L’économie circulaire est intéressante à plusieurs titres :

  • diminution de la  gestion des déchets : moins d’incinération et d’enfouissement
  • utilisation optimisée des matières premières grâce à la valorisation des déchets
  • meilleure préservation de l’environnement et des écosystèmes.

Mais l’économie circulaire, si elle est porteuse de solutions et d’innovations pour la gestion, le recyclage et la valorisation des déchets, s’attache également à revoir les processus de conception des produits afin de faciliter leur réutilisation après une première « vie » (parfois après réparation et/ou rafraîchissement). De même, il faut, dès la conception, prévoir de nouveaux cycles de production une fois les biens utilisés, réutilisés, jetés, triés et les matières premières recyclées. Dans cette époque de gâchis et d’épuisement des ressources de la planète, de changement climatique, de disparitions d’écosystèmes, il devient nécessaire de penser dès la conception d’un produit et le choix de ses matières premières à sa réutilisation et à son prochain cycle de vie. L’économie circulaire propose un nouveau modèle de développement industriel, tout en s’inscrivant dans une croissance économique positive.

Les Pays-Bas, le Japon, l’Allemagne ont déjà posé les fondements de l’économie circulaire depuis des années.  En France, en septembre dernier, la Conférence environnementale a donné une place importante à l’économie circulaire en déroulant un plan d’actions 2014-2020 dont les acteurs principaux seront les collectivités territoriales.

Marie-Laure Tena – 27 octobre 2013

Sources : NouvelObs.fr – Institut-economie-circulaire.fr – ecologic-france.com - diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/AUREZ_LEVY_Economie_circulaire_ecologie_et_reconstruction_industrielle_cle015d1b.pdf

Tag(s) : #économie circulaire, #valorisation des déchets, #MLTE, #culture générale

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :